Vous êtes ici :   Accueil   >   Conso   >   Il achète des pommes de terre chez Leclerc et fait une étrange découverte, l’enseigne forcée de réagir

Il achète des pommes de terre chez Leclerc et fait une étrange découverte, l’enseigne forcée de réagir

Un client de Leclerc achète des pommes de terre et fait face à une surprise de taille. En apprenant les faits, l’enseigne répond bon gré mal gré.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Selon les statistiques, en France, le prix des choses a enregistré une augmentation moyenne de 21 % en deux ans. De nombreux consommateurs impuissants face à la situation tentent de se raccrocher à Leclerc de toutes leurs forces. Cette fixation s’explique par le slogan de l’enseigne qui dit « Leclerc défend votre pouvoir d’achat ». Les prix y défient toute concurrence.

Pourtant, récemment, un tollé de reproches s’adresse à la chaîne de distribution préférée des Français. En effet, un des clients s’est trouvé face à une situation plus que désagréable, risquant d’entacher la réputation de Leclerc. De son côté, la chaîne de distribution n’a pas attendu longtemps pour donner suite aux reproches du client. Suivez cette histoire intrigante, digne d’un film.

Leclerc emboite-t-il le pas à ses concurrents ?

Dans cette France où l’inflation sévit de plus en plus fort, Leclerc continue de vouloir préserver les porte-monnaie. Cela en utilisant son bouclier. Les consommateurs gardent foi en cette enseigne qui leur sauve la bourse.

D’ailleurs, le directeur de cette chaîne de magasins affirme avoir tiré profit de l’inflation elle-même. Tout semble donc aller pour le mieux pour eux. Pourtant, suite à une mauvaise expérience client, Leclerc a dû descendre de son petit nuage et s’expliquer auprès de sa clientèle.

À voir Ils mangent du boudin acheté chez Leclerc et trouvent une chose horrible dedans

On le soupçonne, en fait, d’avoir emboîté le pas à ses concurrents Carrefour et Intermarché. Ces derniers appliqueraient une technique marketing appelée « Skhrinkflation » qui consiste à garder le prix d’un produit tout en réduisant sa quantité.

Un client raconte sa mésaventure

L’histoire raconte la mésaventure d’un client venu faire ses courses chez Leclerc. Comme à l’accoutumée, il remplit ses chariots de denrées qui lui serviront dans les jours à venir. Les prix restent raisonnables, comme on a l’habitude de rencontrer chez cette enseigne.

Dans sa liste de course, le client prend un filet de pommes de terre, source du scandale. En déballant ses courses, quelque chose incite l’instinct de ce client à se réveiller. Certaines choses ne semblent pas lui revenir.

Il remarque qu’il existe une différence de prix entre celui inscrit sur le filet de protection et celui du ticket. Après avoir pesé son achat, il se plaint de la situation sur la plateforme X : « 5 kilos à l’achat au Leclerc, 3,5 kilos sur la balance de la maison », a-t-il publié, avec une photo.

Il s’aperçoit qu’il ne constitue pas un cas isolé. Plusieurs personnes ont vécu une aventure similaire. Les langues se délient et parlent de Skhrinkflation, une duperie du consommateur. Les acheteurs se sentent lésés et abusés par cette pratique et s’insurgent. Cette affaire bruyante arrive alors aux oreilles de Leclerc.

À voir Il achète des pommes de terre et hallucine par ce qu’il découvre, Leclerc réagit

La réaction de Leclerc

Leclerc ne fait pas de vagues et décide de contacter lui-même ce client mécontent à travers un message. Ce dernier lui présente d’abord les excuses de la chaîne de distribution et lui demande également de leur fournir certaines informations.

« Nous sommes navrés pour la gêne occasionnée. Pourriez-vous s’il vous plaît nous communiquer en DM vos coordonnées (nom, prénom, numéro de téléphone et mail) afin que le service consommateurs Marque Repère prenne contact avec vous ? », réagit l’enseigne. Leclerc compatit à tous les désagréments subis par le client, mais ne s’est pas avancé davantage.

Vous aimez ? Partagez !