Vous êtes ici :   Accueil   >   Auto / Moto   >   Automobilistes : personne ne respecte ces signalisations, pourtant l’amende est colossale

Automobilistes : personne ne respecte ces signalisations, pourtant l’amende est colossale

Tous les automobilistes doivent respecter cette règle. Une lourde sanction les attend en cas d'effraction !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le taux de non-conformité à la loi est en augmentation dans les grandes villes françaises. Notamment en ce qui concerne le Code de la route. Pourtant, ces règles visent à protéger les automobilistes, les piétons et les autres usagers de la route. Si certaines de ces restrictions sont peu connues, d’autres sont évidentes. Il en va de même pour ce geste qui peut s’avérer coûteux.

Cette règle que la plupart des automobilistes ne respectent pas

Le Code de la route contient toutes les règles que les automobilistes doivent respecter. Des agents de contrôle veillent à leur respect. Sans parler des radars, qui appliquent aussitôt les sanctions correspondantes en cas d’infraction. Pourtant, de nombreux conducteurs imprudents les négligent encore.

Une étude que les autorités ont réalisé en 2021 le confirme. Au cours de cette enquête, de nombreux automobilistes ont confirmé qu’ils ne respectaient pas toujours les règles. Si nous ne citons que le fait de manipuler son téléphone au volant, d’écouter de la musique trop fort. Sans parler du non-respect des feux de signalisation.

Les feux de signalisation sont en effet importants pour la sécurité routière. Ils ont vu le jour en 1923 dans ce but précis. Le rouge, qui signifie l’interdiction de circuler, a la particularité d’attirer l’œil de loin grâce à sa grande sensibilité. Le vert, selon TF1, possède la capacité d’apaiser.

À voir Automobilistes : attention à cet oubli qui peut vous coûter une amende colossale

Les feux orange ou jaune, en revanche, alertent sur le potentiel danger de circulation. Comme l’évoque sa couleur. Les autorités mettent souvent en garde contre le non-respect des feux rouges. Ainsi, les automobilistes sous-estiment l’importance des feux orange. Pourtant, les sanctions qui en découlent ne sont pas moins sévères.

De lourdes sanctions pour les contrevenants

En principe, le feu orange précède le feu rouge. Toutefois, il n’en est pas moins important. En effet, tout automobiliste doit s’arrêter lorsqu’il le voit. L’article R.412-31 est clair : « tout conducteur doit marquer l’arrêt devant un feu jaune fixe ». Celui-ci dure environ 3,2 secondes hors agglomération.

En revanche, le feu orange peut durer environ 6 secondes en agglomération. Toute infraction à cette règle est passible d’une contravention de 2e classe. En d’autres termes, elle donne lieu à une amende de 35 euros, mais sans retrait de point au permis de conduire. Contrairement au franchissement d’un feu rouge qui entraîne la perte de 4 points et une amende de 135 euros.

Il est vrai que les radars de feux tricolores ne se déclenchent pas en cas de non respect des feux orange. Cependant, les agents de la circulation qui se trouvent sur le lieu peuvent toujours appliquer la sanction. Cela signifie alors que les automobilistes en infraction ne seront pas tirés d’affaires. Mais il y a des exceptions.

En effet, les conducteurs peuvent ne pas respecter le feu orange si un freinage brusque peut être dangereux. Ceci est vrai pour les conducteurs qui se trouvent derrière eux. Ceci figure d’ailleurs dans l’article R.412-31. Exemple : si une ambulance ou une voiture de police se trouve derrière, mais doit passer, alors que le feu est orange ou rouge et que les sirènes sont allumées.

À voir Automobilistes : lourde amende en cas de dépassement de ce type de véhicule, tout le monde le fait

Les automobilistes des grandes villes sont les plus récalcitrants

Bien que la sanction soit assez lourde, il semble que les automobilistes ne prêtent pas suffisamment attention au respect des différents feux de signalisation. En effet, selon Autoplus, 61 % des feux de signalisation sont grillés à Marseille, 51 % à Nice et 43 % à Paris. Cela fait un total d’environ 1 feu sur 2 qui se trouve grillé. Un chiffre plutôt alarmant.

En revanche, les automobilistes d’autres villes, comme Clermont-Ferrand, sont de bons élèves. Seuls 25 % d’entre eux grillent les feux rouges. Il en va de même à Bordeaux. Néanmoins, les conducteurs font preuve d’une grande impatiente lorsque le feu passe au vert. Ce qu’ils expriment en klaxonnant à outrance les automobilistes qui les précèdent.

Vous aimez ? Partagez !