Vous êtes ici :   Accueil   >   Auto / Moto   >   L’erreur fatale que tous les conducteurs font au feu rouge alors que l’amende est colossale

L’erreur fatale que tous les conducteurs font au feu rouge alors que l’amende est colossale

Les conducteurs pensent ne pas enfreindre la loi en ayant ce comportement sur les routes. Mais c'est une grave erreur.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les conducteurs savent que le Code de la route encadre le comportement qu’ils ont sur les routes. Ce qu’ils connaissent moins, en revanche, ce sont toutes les subtilités des règles. À vrai dire, ils sont nombreux à les avoir oubliées. 

Par conséquent, ils peuvent se retrouver dans une situation perturbante pour eux. Celle de se faire arrêter par les forces de l’ordre alors qu’ils sont en pleine infraction. Malheureusement, ils auront beau dire qu’ils n’étaient pas au courant que de telles règles existent, cela ne changera rien. En effet, ils devront en payer le prix.

Les conducteurs et le téléphone au volant

Depuis la démocratisation des téléphones portables, les institutions luttent contre ce fléau relativement nouveau. Les conducteurs ne veulent pas se défaire de leur appareil. Alors, ils téléphonent au volant ou envoient des messages. 

Bien entendu, la loi interdit formellement ces comportements dangereux. Pour autant, cela ne signifie pas que les conducteurs respectent les règles. La preuve en est avec le dernier baromètre d’AXA Prévention qui date de 2023. 

À voir De nombreux conducteurs victimes d’une arnaque virulente sur l’autoroute, méfiez-vous

80 % des conducteurs admettent qu’ils utilisent encore leur téléphone au volant. 40 % le font pour paramétrer leur GPS et 31 % pour lire ou écrire des SMS. Bien que l’usage du téléphone en conduisant soit passible d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de trois points sur le permis, ils continuent d’avoir cette mauvaise habitude.

La règle que les conducteurs ignorent

Certains conducteurs font cependant preuve d’un peu plus de prudence. Par exemple, ils regardent leur téléphone et répondent à des SMS lorsqu’ils attendent à un feu rouge, par exemple. Mais cette habitude est-elle légale ? Mauvaise nouvelle, elle ne l’est pas. 

En effet, l’arrêt de la Cour de cassation du 23 janvier 2018 est clair à ce sujet. Les forces de l’ordre doivent considérer un véhicule qui s’arrête momentanément (à un feu rouge, par exemple) comme étant toujours en circulation. 

Par conséquent, les conducteurs qui prennent leur téléphone lorsqu’ils s’arrêtent quelques instants commettent une infraction. La conséquence est donc exactement la même que s’ils utilisent le téléphone en roulant. Le seul moment où la loi autorise de sortir son téléphone, c’est lorsque le véhicule est à l’arrêt complet, avec le moteur éteint.

Des risques réels pour la sécurité

Au-delà des sanctions légales, l’utilisation du téléphone au volant augmente considérablement le risque d’accidents. La Sécurité routière indique que cette pratique triple le risque d’accidents. Ce risque est même multiplié par 23 en cas de lecture de SMS. L’usage du téléphone en conduisant entraîne une augmentation du temps de réaction, des difficultés à maintenir sa voie et une réduction du champ de vision de 30 à 50 %.

À voir Des milliers de conducteurs victimes de cette arnaque dangereuse et vicieuse, faites attention

Selon la Sécurité routière, « un conducteur sur quatre avoue s’être déjà fait peur avec son smartphone au volant ». En 2021, ce sont plus de 1 000 personnes qui ont perdu la vie, en France, à cause du téléphone portable. Et c’est évidemment un problème mondial.

En effet, aux États-Unis, 12 % des accidents sont la conséquence de l’utilisation du téléphone portable par les conducteurs. Pour les institutions, c’est un sujet on ne peut plus sérieux. Et pour les automobilistes, c’est une question de vie ou de mort.

Vous aimez ? Partagez !