Vous êtes ici :   Accueil   >   Auto / Moto   >   Cette erreur fatale que tous les automobilistes font peut coûter une fortune

Cette erreur fatale que tous les automobilistes font peut coûter une fortune

Le Code de la route existe afin que le respect entre automobilistes et autres usagers de la route règne. Une erreur fatale peut coûter une fortune.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les automobilistes passent le code afin d’avoir une idée de comment se comporter sur la route. D’ailleurs, en roulant, ils ne sont pas seuls et doivent du respect aux autres usagers. Passer outre cette règle de base peut ainsi coûter cher à tout conducteur.

Quand un automobiliste ne se rappelle pas d’une règle, il copie sur un voisin conducteur. Pourtant, cela peut induire en erreur. En effet, il se peut que tous les conducteurs adoptent une mauvaise habitude comme celle évoquée dans cet article. Attention, car elle peut vous délester d’une somme colossale.

Des automobilistes et la ligne continue

Lors des cours d’auto-école, les automobilistes apprennent les différentes sortes de lignes retrouvées sur les routes. Ils comprennent ensuite comment les interpréter et adapter leur comportement de conduite en fonction d’elles. Parmi celles qu’ils retiennent le plus, beaucoup évoquent la ligne continue.

Cette ligne épaisse indique une interdiction. Plus exactement, quand ils la voient, les automobilistes savent qu’il existe une interdiction de la franchir. Ils ne doivent donc pas aller au-delà. Non seulement ils n’ont pas le droit de la dépasser, mais ils ne peuvent même pas la chevaucher. Si jamais un automobiliste l’écrase ne serait-ce que d’un peu, il commet une faute.

À voir Automobilistes : attention, ce geste courant au volant peut vous coûter une fortune

Le dilemme des automobilistes

Les automobilistes connaissent pertinemment les interdictions qui tournent autour de la ligne continue. Cependant, certaines circonstances le poussent à faire semblant de ne plus s’en rappeler.

Cette situation se passe le plus souvent quand un véhicule avance trop lentement. À la place du véhicule, il se peut qu’il s’agisse d’un cycliste ou d’un tracteur par exemple. Chaque automobiliste connaît cette situation et se retrouve tenté à transgresser les règles.

Rouler derrière en souhaitant qu’apparaisse une ligne discontinue demande beaucoup de patience à l’automobiliste. Par les temps qui courent, de rares conducteurs acceptent la situation et la prennent avec calme. La plupart des automobilistes trépignent d’impatience et ne résistent pas à dépasser l’engin qui avance trop lentement.

Les automobilistes et les cyclistes

Automobilistes et cyclistes ne font pas toujours bon ménage sur les routes. Les premiers ne supportent pas les adeptes de la petite reine et ceux-ci leur reprochent l’irrespect à leur égard.

Cependant, les conducteurs doivent se faire une raison puisque le nombre de cyclistes augmente de jour en jour. Autrefois, les automobilistes devaient attendre sagement derrière les cyclistes quoi qu’il advienne. Depuis 2015, ils peuvent les dépasser, mais sous certaines conditions très claires.

À voir Automobilistes : attention à cette nouveauté, vous risquez une amende colossale de 1 500 euros

L’article R414-4 du Code de la route spécifie l’interdiction d’écraser la ligne continue, mais intègre des exceptions. Dans ces exceptions, l’article parle du dépassement des cyclistes.

Toutefois, l’automobiliste doit le faire dans les règles. Autrement, une amende de quatrième classe le guette et elle coûte 135 euros. Mais, en plus, cette infraction pourra lui ôter 3 points du permis de conduire.

Comment s’y prendre pour dépasser

Un automobiliste peut dépasser un cycliste sans enfreindre la loi. Pourtant, ce dépassement obéit à des règles claires.

Tout d’abord, le conducteur chevauchera la ligne blanche sans l’écraser complètement. Ensuite, il devra voir si le cycliste porte un casque sur sa tête pour évaluer son degré de sécurité. L’automobiliste doit aussi effectuer le dépassement en limitant tout danger pour lui ainsi que le cycliste avant de procéder.

S’il existe le moindre risque de frôlement qui peut déstabiliser le cycliste, il devra alors s’abstenir. En règle générale, un automobiliste devrait se trouver à une distance de 1,5 m du cycliste.

Vous aimez ? Partagez !