Vous êtes ici :   Accueil   >   Actus   >   Vacances d’été : alerte maximale aux baïnes dans ces régions, elles peuvent être mortelles

Vacances d’été : alerte maximale aux baïnes dans ces régions, elles peuvent être mortelles

Avec la chaleur, de plus en plus de baïnes vont se former en mer. Faites attention si vous allez passer des vacances d’été dans ces régions.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les baïnes sont des zones d’eau stagnante situées entre les vagues et les bancs de sable. Elles se forment à marée basse et peuvent sembler inoffensives, mais ne vous y trompez pas ! Lorsque la marée remonte, ces baïnes se transforment en véritables pièges aquatiques. Plusieurs zones se trouvent en alerte durant les vacances d’été.

Un taux élevé de noyade pendant les vacances d’été

L’été, cette si belle saison n’échappe pas aux drames. Parmi les tragédies qui se jouent sous le soleil brûlant, la noyade tient un rôle sinistre. Entre le 1er juin et le 2 août 2023, la France a enregistré 598 cas de noyade. 177 ont malheureusement abouti à des décès (soit 30 %), selon les données de Santé publique France.

Trois pics de noyades ont marqué la période des vacances d’été. Ils coïncident avec les week-ends des 8-9 juillet, 15-16 juillet et 19-20 août 2023. Ces pics correspondent aux vagues de chaleur intenses, favorables à la baignade.

Avec la montée des températures, l’appel de l’eau se fait alors irrésistible. Les lieux de prédilection sont variés. Certains optent pour la piscine chlorée, tandis que d’autres se tournent vers la nature, plongeant dans les rivières sauvages ou les lacs paisibles.

À voir Cette aide exceptionnelle jusqu’à 800 euros pour payer et partir en vacances d’été

Mais c’est en mer que le danger se fait le plus insidieux. Les vagues salées cachent des baïnes redoutables, où la noyade guette.

Les risques des baïnes

La mer continue toujours de nous surprendre avec les dangers qu’elle recèle. Parmi eux, les baïnes, ces cuvettes qui se forment à marée basse, offrent une apparence trompeuse de quiétude. Mais gare à celui qui s’y aventurerait sans prudence pendant les vacances d’été !

À première vue, les baïnes semblent accueillantes. Les eaux y sont d’ailleurs plus calmes que le reste de l’océan. Les baigneurs, attirés par cette apparente tranquillité, s’y risquent parfois sans se douter du danger.

Mais voilà que la marée monte et la baïne se vide soudainement, aspirant tout sur son passage. Un « courant de baïne » se forme, attirant alors le baigneur vers le large. À ce moment-là, rejoindre le rivage devient une lutte désespérée.

Dans la plupart des cas, malheureusement, le baigneur n’arrive pas à s’en sortir. Même les plus aguerris et les habitués de la mer auront du mal à s’en sortit face à ce phénomène fréquent pendant les vacances d’été.

À voir Les vacances d’été peuvent nuire à la santé des enfants, voici pourquoi selon cette étude

Une alerte lancée pour ces régions

Les plages des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de Gironde et de Charente-Maritime sont actuellement le théâtre de ce phénomène dangereux. Ces départements sont les zones aux plus hauts risques de noyade par baïnes. Prenez garde si vous avez prévu de passer des vacances d’été dans ces régions.

Passer ses vacances d’été à la plage est un plaisir, mais cela demande quelques précautions pour rester en sécurité. Tout d’abord, privilégiez toujours les plages surveillées. Les maîtres-nageurs et les sauveteurs y sont présents pour vous protéger et sont formés pour anticiper et gérer les dangers liés aux courants marins. Même si l’eau semble calme, restez vigilant.

En cas de capture par une baïne, il est crucial de suivre les recommandations de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Plutôt que de lutter contre le courant, nagez parallèlement à la plage jusqu’à atteindre une zone où le courant est moins fort.

Puis essayez de rejoindre la terre ferme. Gardez la tête hors de l’eau, appelez le secours et signalez votre détresse par des gestes ou des cris pour attirer les autres baigneurs. Enfin, si vous êtes témoin d’une noyade, composez immédiatement le 112.

Vous aimez ? Partagez !