Vous êtes ici :   Accueil   >   Actus   >   Une augmentation de 10 % des retraites pour ces cas bien précis, les Français concernés

Une augmentation de 10 % des retraites pour ces cas bien précis, les Français concernés

10 % de plus s'ajoutent à votre pension de retraite si vous remplissez toutes les conditions. Qui sont les bénéficiaires de cet avantage ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La retraite représente en général une période de repos bien méritée. Cependant, derrière cette transition se cache un système complexe, régi par une multitude de détails qui influencent le montant de la pension perçue. En effet, le calcul des retraites n’est pas figé. Il s’adapte et évolue en fonction de diverses conditions qui peuvent soit l’augmenter, soit la diminuer.

Parmi ces variables, certaines situations permettent aux retraités de toucher une bonification. Le cas notamment de cette hausse de 10 % de leur pension. Mais qui sont les bénéficiaires de cette majoration ? Quelles sont les conditions requises pour en jouir ?

Une réforme avantageuse pour cette catégorie de retraités

La récente réforme des retraites répertorie des ajustements significatifs particulièrement bénéfiques pour les parents.

Par exemple, les trimestres d’assurance vieillesse pour les parents au foyer sont désormais éligibles au sein du dispositif des carrières longues, avec un plafond de quatre trimestres. Ces mêmes trimestres entrent également dans le calcul de la pension minimale, jusqu’à un maximum de vingt-quatre trimestres.

À voir Retraites Agirc-Arrco : ce service gratuit qui va faciliter la vie de ces retraités, comment en profiter

En outre, les parents en fin de carrière bénéficient d’une surcote. Par ailleurs, une bonification pour les familles de trois enfants ou plus se trouve étendue aux professions libérales, y compris les avocats. Ainsi, ces derniers pourront bénéficier d’une majoration de 10 % sur le montant de leur retraite de base.

Ces changements nécessitent toutefois une compréhension approfondie pour optimiser ses droits et avantages. Il est aussi à noter que certaines conditions doivent être remplies pour jouir pleinement de ces avantages.

Les conditions pour toucher 10 % de hausse

Pour aspirer à cette bonification de 10 %, les assurés doivent satisfaire à des exigences précises.

L’affiliation à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales est la première condition requise. Cette mesure concerne divers professionnels tels que les auxiliaires médicaux, les experts-comptables, les médecins, les avocats, entre autres. La condition sine qua non pour prétendre à cette majoration est d’avoir eu ou élevé au moins trois enfants.

La majoration dépend, en outre, de l’âge de départ en retraite, qui doit être conforme aux critères déterminés par la législation actuelle. Comme l’explique L’Écho des Séniors, un médecin libéral ayant consacré 40 ans à sa pratique et optant pour la retraite à 62 ans pourrait prétendre à cette éligibilité.

À voir Bonne nouvelle pour les retraites : la date prévue de l’augmentation des pensions

Ainsi, un avocat bénéficiant d’une pension mensuelle de 2 000 euros verrait son revenu augmenter à 2 200 euros. Un gain non négligeable qui promet d’améliorer le quotidien des retraités.

Pour compenser les efforts des retraités

Le Gouvernement a récemment étendu les bénéfices de cette majoration de pension pour les familles nombreuses aux professions libérales. Auparavant, la hausse de 10 % touchait seulement les salariés, artisans et commerçants.

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) avait vivement critiqué cette exclusion. Les professions libérales participent également au financement de ce dispositif par leurs cotisations et impôts et méritent les mêmes droits.

En janvier 2023, l’UNAPL a publié un communiqué exhortant le Gouvernement à remédier à cette inégalité dans le cadre de la réforme des retraites. La réforme est finalement effective depuis le 1er septembre 2023. Elle harmonise ainsi le régime des professions libérales avec le régime général, reconnaissant ainsi leur contribution à la solidarité nationale.

La mesure est aussi accessible aux pères comme aux mères. Cependant, il convient de souligner que les salariés libéraux retraités avant cette date ne jouissent pas de cette possible hausse.

Vous aimez ? Partagez !