Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   AAH : voici à quel montant vous avez droit et comment recevoir l’aide facilement

AAH : voici à quel montant vous avez droit et comment recevoir l’aide facilement

L’AAH offre un minimum de ressources aux bénéficiaires pour faire face aux dépenses du quotidien. Cette aide est attribuée sous conditions.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pour aider financièrement les personnes en situation de handicap, le gouvernement a mis en place l’AAH ou Allocation pour adulte handicapé. Son objectif ? Garantir à ces individus un revenu minimum permettant de s’affronter aux défis de la vie quotidienne.

Pour beaucoup, cette allocation constitue un soutien financier indispensable. Mais à quel montant avez-vous droit ? Et comment accéder à cette aide ? Découvrez les réponses dans les lignes à suivre.

Les conditions à respecter

Pour pouvoir bénéficier de l’AAH, il est essentiel de réaliser diverses démarches administratives. Mais avant tout, assurez-vous de remplir les critères d’éligibilité. En effet, l’attribution de l’allocation se fait sous certaines conditions.

Tout d’abord, vous devez avoir au moins 20 ans. Cependant, les personnes de plus de 16 ans qui ne sont plus à la charge des parents peuvent prétendre à l’aide.

À voir AAH : tous ces Français pourront toucher l’Allocation aux adultes handicapés à vie

Ensuite, vous devez justifier que vous résidez de façon permanente en France. Sachez que cette allocation s’adresse également aux étrangers d’une autre nationalité en situation régulière sur le territoire français. Aussi, elle reste accessible à ceux titulaires d’un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour.

Une autre condition à respecter concerne le respect d’un certain plafond de ressources annuelles. Le seuil varie en effet en fonction de la situation familiale de chacun.

Enfin, seules les personnes présentant un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 % par la CDAPH touchent l’AAH. Une exception pourtant, pour celles dont le taux d’incapacité se trouve entre 50 et 79 %. Alors, dans ce cas, elles doivent rencontrer des difficultés d’accès à l’emploi avec leur handicap.

AAH : la demande

L’AAH n’est pas versée automatiquement aux personnes en situation de handicap. En effet, elles devront soumettre une demande pour pouvoir en bénéficier.

Pour ce faire, le demandeur doit remplir le formulaire CERFA n° 15692*01. Ce document est disponible auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de son lieu de résidence.

À voir AAH : ces maladies qui vous donnent droit à l’allocation aux adultes handicapés

Une fois ce formulaire complété, déposez-le à cet établissement. Il se charge par la suite de transférer la demande à la CDAPH. Toutefois, il est important de faire preuve de patience. L’étude de votre dossier peut en fait prendre environ 4 mois.

En plus du formulaire, vous devez aussi fournir quelques pièces justificatives, notamment les suivants :

– Certificat médical de moins de trois mois ;
– Justificatif de domicile ;
– Copie d’un justificatif d’identité.

Un nouveau chapitre pour l’AAH

En octobre 2023, l’AAH a subi un changement tant attendu par les bénéficiaires : « la déconjugalisation ». Cette réforme vise principalement à individualiser le calcul du montant de l’aide. Autrement dit, ce dernier se base uniquement sur les ressources du bénéficiaire lui-même.

Cette réforme signifie donc que l’ancien système qui prend en compte les revenus du conjoint ne se trouve plus d’actualité. D’ailleurs, les effets positifs de « la déconjugalisation » se font déjà sentir auprès des bénéficiaires. Pour beaucoup, cette mesure se traduit par une augmentation du montant de l’aide.

AAH : quel montant ?

Le montant de l’AAH varie d’une personne à une autre. Pour ceux dépourvus de ressources, ils toucheront l’aide à taux plein, soit 1 016,05 euros par mois. Ce montant fait suite à la revalorisation de l’aide le 1er avril 2024.

Aussi, si vous bénéficiez d’une rente d’invalidité, d’une retraite ou d’une indemnité d’accident de travail, le montant de l’AAH est différent. On calcule en fait cette aide selon la différence de vos ressources et du taux plein de l’aide.

Pour les travailleurs, son coût dépend grandement de votre lieu de travail et de vos revenus d’activité. Voilà pourquoi il est essentiel de faire une déclaration trimestrielle de vos ressources auprès de votre CAF.

N’hésitez pas à tester les simulateurs en ligne pour estimer le montant réel de l’allocation auquel vous aurez droit.

Vous aimez ? Partagez !