Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôt sur le revenu : 3 astuces magiques pour optimiser votre déclaration et payer moins

Impôt sur le revenu : 3 astuces magiques pour optimiser votre déclaration et payer moins

Les Français doivent remplir leur déclaration pour le paiement des impôts. Mais certaines astuces font économiser, ils doivent le savoir.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La saison fiscale vient de commencer. C’est un moment important à ne pas oublier pour les 45% de foyers fiscaux qui se soumettent chaque année à l’impôt sur le revenu. Ils ont quelques semaines pour faire leur déclaration et la valider. Aujourd’hui, c’est presque une formalité, surtout pour ceux qui profitent de la déclaration pré remplie. Mais ils doivent malgré tout faire les bonnes vérifications pour noter d’éventuelles erreurs.

Il ne faut cependant pas sous-estimer l’importance de bien faire sa déclaration. Le système fiscal offre, en effet, des avantages dont vous pouvez profiter selon votre situation. Salariés, retraités, bailleurs ou épargnants, tous peuvent faire des économies bienvenues en fonction.

Impôts : choisir le bon régime fiscal

Pour commencer, le contribuable doit s’assurer de choisir le bon régime fiscal. Le choix se fait selon différents facteurs qu’il faut prendre en compte. Pour les revenus salariaux, l’employeur retient généralement l’impôt sur le revenu à la source. Cependant, le contribuable peut également avoir des revenus complémentaires à prendre en compte.

Si le contribuable est un travailleur indépendant, il peut choisir entre le régime micro-fiscal, le régime réel simplifié ou le régime réel normal en fonction de son chiffre d’affaires et de ses dépenses.

À voir Impôts : cette date limite pour corriger votre déclaration de revenus avant qu’il ne soit trop tard

Par exemple, une déduction forfaitaire de 10 % s’applique sur les salaires de 2023 pour couvrir les frais professionnels, tandis qu’un abattement de 30 % est accordé sur les loyers des locations vides. 

Impôts : choisir le bon taux d’imposition 

Choisir le bon taux d’imposition est crucial pour optimiser la gestion de ses revenus. En ce qui concerne les pensions de retraite de l’année 2023, un abattement de 10 % est automatiquement appliqué, ce qui représente une opportunité fiscale avantageuse.

Cependant, certains contribuables peuvent percevoir une retraite en capitale qui provient d’un placement. On pense notamment à un Plan d’Épargne Retraite Populaire (Perp). Dans ce cas-là, pour les impôts, ils ont la possibilité de renoncer au barème de l’impôt et d’opter pour une imposition au taux forfaitaire de 7,5 %. 

Cette démarche permet de réduire son taux d’imposition de manière significative, ce qui peut être particulièrement avantageux en fonction de son Taux Marginal d’Imposition (TMI).

À l’inverse, si vous êtes un épargnant, il peut être judicieux de renoncer à la « flat tax » de 12,8 %. Elle s’applique automatiquement aux intérêts, dividendes et plus-values générés par vos placements en 2023. Opter pour le barème de l’impôt peut s’avérer plus avantageux, notamment si vous n’êtes pas imposable ou si vous êtes soumis à un faible taux d’imposition.

À voir Impôts : 4,5 millions de Français peuvent réclamer 1200€, voici comment en profiter

Ne pas oublier le quotient familial

Par ailleurs, il est essentiel de maximiser son quotient familial pour réduire l’impôt sur le revenu. Ce système permet d’ajuster les impôts en fonction des ressources disponibles du foyer fiscal.

Par exemple, le rattachement d’un enfant majeur au foyer peut entraîner une majoration du quotient familial, ce qui peut être avantageux en termes d’économies d’impôt. 

On vous conseille enfin de regarder avec attention les différentes cases disponibles sur votre déclaration. Certaines peuvent vous apporter des réductions d’impôt très intéressantes. Il faut bien évidemment remplir les conditions nécessaires pour y prétendre.

Vous aimez ? Partagez !