Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Taxe foncière : attention à ces erreurs qui peuvent vous coûter une fortune, soyez très vigilants

Taxe foncière : attention à ces erreurs qui peuvent vous coûter une fortune, soyez très vigilants

Des erreurs sur votre avis ? Valeur locative obsolète, surface mal calculée… Voici comment payer le juste montant de votre taxe foncière !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Propriétaire, vous redoutez peut-être la réception de votre avis de taxe foncière ? Et si vous appreniez que des erreurs, parfois importantes, peuvent s’y glisser ? Résultat ? Une surtaxe qui peut vous coûter une fortune ! Heureusement, nous avons des conseils pour déjouer ces pièges. Les détails !

Gare aux erreurs concernant la taxe foncière, des millions d’euros remboursés chaque année !

En 2023, plus de la moitié des Français étaient propriétaires de leur résidence principale. Si vous faites partie de ces heureux élus, sachez que vous êtes redevable de la taxe foncière. Un impôt local qui peut parfois s’avérer salé.

Mais attention, car de nombreuses erreurs se glissent dans les avis d’imposition, ce qui peut vous coûter cher ! En effet, saviez-vous que le montant des dégrèvements accordés sur la taxe foncière s’élève à près de 1,9 milliard d’euros chaque année ? Un chiffre énorme qui montre que de nombreux propriétaires paient trop d’impôts.

Le principal problème réside dans le calcul de la valeur locative cadastrale. Eh bien, sachez que celui-ci se base sur des relevés effectués en… 1980 ! Autant dire que les prix de l’immobilier ont bien changé depuis !

À voir Taxe foncière : les locataires bientôt obligés d’en payer une partie ? À quoi vous attendre

Conséquence : des millions de propriétaires se retrouvent alors avec une taxe foncière qui ne correspond pas à la réalité du marché. C’est particulièrement vrai dans les zones où les prix ont flambé ces dernières années !

Des lots mal attribués

Outre l’obsolescence des références cadastrales, un autre problème majeur peut affecter votre taxe foncière : les erreurs d’attribution cadastrale. Imaginez votre surprise ! Vous recevez votre avis de taxe foncière et constatez que vous êtes redevable d’un bien que vous ne possédez pas !

Cela peut arriver en cas de mauvaise attribution des lots, que ce soit lors de la création du cadastre ou suite à des modifications ultérieures. David Dricourt, expert en fiscalité, cite l’exemple d’un appartement dont le propriétaire se voit attribuer deux parkings au lieu d’un. Sans le savoir, ce contribuable se retrouve à payer la taxe foncière d’un bien qui ne lui appartient pas !

Par ailleurs, ne jetez pas votre avis de taxe foncière à la poubelle sans l’avoir examiné attentivement ! Des erreurs, parfois importantes, peuvent s’y glisser. On rappelle que le fisc accorde près de 1,9 milliard d’euros de dégrèvements chaque année, suite à des réclamations des contribuables.

Ces erreurs d’attribution peuvent avoir des répercussions financières importantes pour les propriétaires. De plus, le système de calcul de la taxe foncière est souvent opaque et complexe. Ce qui rend difficile la détection des erreurs.

À voir Taxe foncière : les locataires seront-ils bientôt obligés de payer une partie ?

Conseils pour éviter les pièges à la taxe foncière

Les contribuables ne connaissent pas toujours les changements qui peuvent affecter leur situation cadastrale. Si vous suspectez une erreur, alors il est important de réagir rapidement. Pour ce faire, vous pouvez par exemple contacter le centre des impôts fonciers de votre commune !

D’un autre côté, vous pouvez également demander une rectification du cadastre. Cette démarche peut se faire en ligne ou par courrier. Et pour une assistance plus personnalisée, faites appel à un expert en fiscalité. En effet, un professionnel peut vous aider à identifier les erreurs et à contester votre taxe foncière !

Vous aimez ? Partagez !