Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes : attention, si vous voyez ce nouveau panneau, vous risquez 135 € d’amende

Automobilistes : attention, si vous voyez ce nouveau panneau, vous risquez 135 € d’amende

Les automobilistes doivent faire attention à ce panneau. S'ils ne le respectent pas, ils risquent une grosse amende. 

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Quand un futur automobiliste passe le Code de la route, il doit apprendre les panneaux. Il est en effet impératif de les reconnaître pour savoir comment agir en fonction sur les routes. Manque de chance, s’il y en a beaucoup à retenir, d’autres sont susceptibles d’être créés. Et il est indispensable pour les automobilistes de les connaître. 

Et si ces derniers ne respectent pas le panneau, ils risquent une amende importante. On se concentre sur l’un d’eux qui existe depuis déjà quatre ans. Pour autant, nombreux sont les conducteurs à ignorer son sens ou son utilité.

Automobilistes : connaissez-vous ce panneau ?

Des panneaux peuvent arriver sur les routes en fonction de nouvelles lois ou de nouveaux décrets. Celui dont nous parlons aujourd’hui existe depuis la mise en vigueur des décrets d’application de la loi d’orientation des mobilités. Il n’est pas nouveau puisqu’il arrive en France en 2020.

Pour le reconnaître, c’est simple. Sa forme est celle d’un losange. On trouve ce panneau en bordure de la chaussée.

À voir Automobilistes : attention à ne jamais emprunter ces voies, vous risquez de grosses amendes

Son non-respect peut entraîner une sanction pécuniaire de 135 euros, conformément à l’article R412-7 du Code de la route. Celui-ci stipule que certaines voies sont réservées aux véhicules partagés. Seules les personnes en covoiturage peuvent donc emprunter la voie du panneau.

Ce panneau s’accompagne souvent d’un panonceau précisant le nombre minimal de personnes à bord du véhicule pour emprunter la voie en question. Par exemple, la mention « 2+ » indique que deux personnes ou plus doivent se trouver à l’intérieur du véhicule.

Qui sont les automobilistes qui peuvent utiliser ces voies ?

Les voies réservées aux véhicules partagés visent à fluidifier la circulation et à réduire la pollution. En effet, ces types de véhicules transportent plus de passagers que les véhicules individuels, ce qui contribue à diminuer le nombre de voitures sur les routes.

Il est crucial, en tant qu’automobiliste, de respecter les panneaux de signalisation, y compris cette nouvelle indication relative aux voies réservées aux véhicules partagés. Tout manquement à cette règle peut entraîner une amende de 135 euros.

Le radar de covoiturage est un dispositif automatisé capable de repérer les véhicules en infraction sur les voies réservées au covoiturage. Ce système utilise une intelligence artificielle pour détecter le nombre de passagers dans un véhicule et envoyer une contravention en cas de non-conformité.

À voir Automobilistes : la pire journée sur les routes à éviter à tout prix cet été pour éviter les galères

Alors, si certains automobilistes seuls tentent de conduire sur cette voie, ils prennent le risque de recevoir un courrier.

Une amende salée

Les informations recueillies sont ensuite transmises à un centre de traitement des infractions, qui envoie un avis de contravention au conducteur enregistré du véhicule. 

En cas de réception d’une contravention pour non-respect de la voie réservée au covoiturage, il est possible de contester la sanction. L’Administration des infractions examinera alors la contestation.

Les automobilistes, s’ils veulent éviter les amendes, doivent donc faire attention aux panneaux. Il faut non seulement les connaître, mais aussi penser à les regarder. Ils ne servent pas à faire beau sur les routes. Ils ont une importance cruciale.

Et pour finir, ne circulez pas sur une voie réservée aux véhicules partagés si vous ne pouvez pas respecter les conditions mentionnées sur le panneau (nombre minimal de passagers requis).

Vous aimez ? Partagez !