Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraités : 2 mauvaises nouvelles dans les mois prochains, les Français concernés

Retraités : 2 mauvaises nouvelles dans les mois prochains, les Français concernés

La mauvaise nouvelle vient de tomber pour cette catégorie de retraités. Découvrez à quoi ils peuvent s'attendre dans les mois à venir !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En 2024, les retraités mariés appartenant au secteur privé devront probablement faire face à des mesures d’économies budgétaires. Ces dernières pourraient varier en fonction des politiques spécifiques mises en place. Quelles seront les conséquences de ces nouvelles mesures ? Voici quelques éléments qui pourraient aider dans cette analyse !

Retraités : Le tour de vis budgétaire débute

Le gouvernement s’apprête à réduire le déficit public en serrant fort la ceinture budgétaire. Et pour atteindre cet objectif, le Ministère de l’Économie et des Finances prévoit des économies importantes.

Dès cette année, il vise à réaliser des économies de 10 milliards d’euros, et ce montant doublera l’année prochaine. Ces chiffres atteindront ainsi les 20 milliards d’euros ! Il est à noter que ces coupes toucheront divers secteurs, allant des ministères de l’État à la Sécurité sociale.

Cependant, il est crucial de préciser que la Sécurité sociale ne sera pas épargnée par ces mesures d’austérité. En effet, pour réduire le déficit, il est inévitable de s’attaquer à l’un des plus gros postes de dépenses du système. On parle ici des « pensions de retraite », dont le coût de ne cesse d’augmenter

À voir Augmentation des retraites : les nouveaux montants des pensions auxquels vous attendre

Cela s’explique par « la croissance du nombre de retraités et de l’indexation des retraites sur l’inflation ». Ainsi, l’avenir financier de la Sécurité sociale dépendra en grande partie de la mise en œuvre de ces économies !

Quels impacts à l’encontre des seniors ?

Alors que des économies budgétaires sont en pleine préparation, les retraités du régime général peuvent souffler un peu. En effet, les mesures d’économies à venir ne devraient pas toucher le niveau de leurs pensions. Le gouvernement a pris la décision d’écarter l’idée d’indexer leurs ajustements annuels en dessous de l’inflation.

Cependant, une première mesure touchera les retraités du secteur privé dès cet automne. Celle-ci s’adresse principalement à ceux bénéficiant d’une pension complémentaire Agirc-Arrco. Mais attendez, ce n’est pas tout !

D’autres mesures moins médiatisées sont également à prévoir, affectant un groupe plus large de retraités. D’ailleurs, ceux appartenant au secteur privé et mariés ne sont pas en reste. À noter que ce sont les partenaires sociaux responsables de la gestion du régime qui ont pris ces décisions.

Le gouvernement n’a donc rien à voir avec cette décision. Ainsi, la hausse des pensions Agirc-Arrco va connaître un sous indexation de 0,4 point. Et cette situation entrera en vigueur à partir de « ce novembre 2024 jusqu’à novembre 2026 ».

À voir 3 changements importants pour vos retraites à ne surtout pas manquer cette année

Réforme des pensions de réversion : Une préoccupation pour les retraités mariés

Une nouvelle inquiétante pointe le bout de son nez pour les retraités mariés. Cette année, le gouvernement prévoit en effet une réforme du régime des pensions de réversion. Une grande partie des seniors devra alors faire face aux répercussions des économies budgétaires à venir. Toutefois, ils n’auront pas à s’inquiéter quant à la baisse du niveau de leur pension de base !

Avec les pensions de réversion, il est possible pour un conjoint de toucher une partie de la retraite de son partenaire décédé. Cependant, ce dispositif sera financé et cela pourrait entraîner de grosses pertes financières pour les aînés mariés. En effet, ce financement pourrait réduire le montant de leur propre pension de retraite !

Vous aimez ? Partagez !