Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes : attention à l’amende salée si vous faites ce geste avec vos phares de voiture

Automobilistes : attention à l’amende salée si vous faites ce geste avec vos phares de voiture

Les automobilistes risquent de recevoir une lourde amende du fait d'un comportement que les forces de l'ordre prennent en grippe.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les forces de l’ordre ne sont pas dupes. Elles savent que les automobilistes communiquent entre eux via les appels de phare pour prévenir d’un contrôle à venir. En théorie, rien ne leur interdit dans la loi de le faire. Mais la police réussit à contourner cette loi pour infliger une lourde amende à ceux qui décident de faire des appels de phare.

Alors, si vous avez l’habitude, par altruisme, de prévenir les voitures que vous croisez quant à la présence de policiers sur la route, prenez garde. En effet, les forces de l’ordre pourraient ne pas hésiter à vous faire payer. 

Les automobilistes doivent faire attention avec les appels de phare

Certains automobilistes risquent de se voir infliger une amende s’ils font des appels de phares pour signaler la présence des forces de l’ordre sur la route. C’est une pratique courante. Généreuse, diront certains. Elle est le reflet d’un certain altruisme. Ainsi, quand un automobiliste croise des policiers à l’arrêt, il n’hésite pas, souvent, à prévenir les autres usagers de la route. 

Et comme il est interdit de klaxonner (sauf en cas de danger imminent ou pour signaler sa présence sur des chemins sinueux), l’appel de phare est une pratique courante. Elle est discrète et rapide. Mais les policiers s’en désolent.

À voir Automobilistes : attention à ne jamais emprunter ces voies, vous risquez de grosses amendes

Sur les réseaux sociaux, les agents ont utilisé l’humour pour sensibiliser les conducteurs, soulignant que les appels de phares peuvent permettre aux criminels et aux conducteurs en infraction d’éviter les contrôles. Cette pratique comporte des risques pour la sécurité routière.

Les automobilistes ont le droit de faire des appels, mais risquent une amende

Il faut noter premièrement que la loi n’interdit pas formellement cette pratique. En effet, aucun texte ne dit explicitement que les automobilistes ne peuvent pas faire des appels de phare pour prévenir d’une présence policière. Mais ce n’est pas cela qui arrête les forces de l’ordre. 

En effet, les automobilistes qui adoptent cette pratique la nuit peuvent se voir infliger une amende en vertu de l’article R. 416-5 du Code de la route, qui interdit les comportements susceptibles d’éblouir les autres conducteurs. Cette infraction peut entraîner une amende de 135 euros, minorée à 90 euros.

Les policiers contournent donc les règles pour punir les automobilistes qui avertissent de leur présence sur les routes.

Vers une loi anti-signalement ?

Avec la popularité croissante d’applications comme Waze, qui signalent automatiquement la présence des forces de l’ordre, cette pratique devient de plus en plus rare.

À voir Automobilistes : la pire journée sur les routes à éviter à tout prix cet été pour éviter les galères

Mais l’avenir de cette habitude pourrait changer. Pourquoi ? Du fait de l’éventuelle mise en œuvre d’un projet de loi anti-signalement. Ce dernier vise à empêcher le signalement des contrôles policiers. L’évolution de la situation reste à voir.

Les policiers regrettent que cette entraide sur les routes permette aux automobilistes de ne pas respecter les règles. En effet, il leur suffit de ralentir au bon moment pour finalement accélérer par la suite.

Selon la Police, sa présence sur les routes permet un meilleur respect des règles. Et, surtout, de punir ceux qui ne les respectent pas. D’où son soulagement à venir si cette loi anti-signalement voit le jour. 

Vous aimez ? Partagez !