Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : la date butoir pour envoyer ce dossier et profiter d’une hausse de 10% de votre pension

Retraite : la date butoir pour envoyer ce dossier et profiter d’une hausse de 10% de votre pension

Certains retraités peuvent profiter d'une surcote très intéressante. Mais, pour cela, il faut respecter les conditions.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’inflation est difficile à vivre pour les retraités. Ils ne peuvent pas demander une augmentation ou changer de travail pour espérer un meilleur salaire. Non, ils ne peuvent vivre qu’avec leur pension et leurs éventuelles économies. Alors, certes, la revalorisation des pensions de 5,3% est une bonne nouvelle. Mais ce n’est pas toujours assez. 

Heureusement, l’État offre une majoration de 10 % aux bénéficiaires qui valident certains critères indispensables. Cette surcote est très intéressante. Alors, autant ne pas passer à côté. On vous explique tout.

Comment obtenir la majoration de 10 % sur sa pension de retraite ?

Il est tout à fait possible de bénéficier d’une majoration de 10 % sur sa pension de retraite. Mais, pour cela, il faut être parent. Cette majoration est automatiquement versée par l’organisme compétent, qu’elle soit permanente ou temporaire selon la situation.

Elle est temporaire pour les retraités qui ont encore un ou plusieurs enfants à charge au moment de partir à la retraite. Elle est permanente pour ceux qui ont, au moins, trois enfants.

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

À partir du quatrième enfant, la majoration de la retraite est de 5 % pour chaque enfant. Cependant, il est impératif d’avoir assumé la charge de vos enfants pendant au moins 9 ans avant qu’ils n’aient atteint l’âge de 16 ans, ou jusqu’à la date à laquelle ils cessent de percevoir les allocations familiales.

Il est important de noter que le senior profite de cette majoration de pension au moment du départ à la retraite, sous réserve de remplir les conditions d’éligibilité. Pour ceux dont l’enfant n’a pas encore atteint l’âge requis, il suffit de suivre une démarche simple pour bénéficier du droit dès que celui-ci devient effectif, de même pour les conditions d’éducation incomplètes.

Quels documents fournir pour bénéficier de cette majoration ?

La procédure est relativement simple pour les retraités souhaitant bénéficier de cette majoration. Il suffit de remplir une attestation sur l’honneur, normalement fournie par l’Agirc-Arrco, à joindre à la demande de pension complémentaire.

Cette attestation doit contenir des informations sur la situation personnelle et les enfants. En plus de ce formulaire, d’autres documents sont nécessaires, comme une copie de la carte d’identité ou du passeport en cours de validité, une copie du livret de famille, ainsi que le dernier avis d’imposition sur le revenu.

De plus, les retraités ayant élevé des enfants qui ne leur sont pas liés peuvent également bénéficier de cette majoration. Dans ce cas, le dossier à soumettre est le même. Cependant, il convient d’y ajouter une pièce justificative spécifique et une copie de l’acte de naissance.

À voir Retraite : ces pensions qui seront concernées par la prochaine revalorisation

Quelle est la date limite pour bénéficier de la majoration ?

La majoration de 10 % sur la retraite est soumise à un plafond en fonction de l’année de départ à la retraite. Elle s’applique donc à ceux ayant cessé leur activité le 1ᵉʳ novembre 2022 pour ceux ayant des enfants nés ou élevés, avec un plafond de 2 221,34 euros. Il est à noter cependant qu’elle n’est pas valide pour les personnes nées avant le 2 août 1951.

Pour ce qui est de la retraite Agirc-Arrco, la majoration est applicable aux retraités ayant cessé leur activité entre 1999 et 2011, ainsi qu’au-delà de cette année, sous réserve de justifier de trois enfants à charge ou élevés.

Vous aimez ? Partagez !