Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   La démarche majeure à ne pas oublier pour préserver vos droits de retraite Agirc-Arrco

La démarche majeure à ne pas oublier pour préserver vos droits de retraite Agirc-Arrco

Agirc-Arrco recommande aux bénéficiaires de la retraite de suivre une démarche spécifique. Cela leur permettra de garder leur droit.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Quand on est à la retraite, on a souvent des problèmes financiers. C’est surtout lié au fait que l’âge entraîne une réduction du pouvoir d’achat. Pour éviter d’autres problèmes relatifs aux pensions, l’Agirc-Arrco conseille aux travailleurs de suivre cette démarche.

Retraite : Comment fonctionne l’Agric-Arrco ?

Ces derniers temps, plusieurs personnes âgées se plaignent des problèmes comptables sur leur carrière. En effet, quand on est à la retraite, on touche généralement une pension qui se base sur le nombre des trimestres validés. Mais ceux qui travaillaient dans le secteur privé gagnent une pension complémentaire.

Chaque salarié valide un trimestre de retraite quand il parvient à toucher un salaire mensuel de 1 747,50 euros. Un montant équivaut à 150 heures du Smic. Ce qui risque donc d’être une tâche difficile pour certaines personnes cette année avec la hausse du salaire minimum.

Néanmoins, il y a une nuance à faire pour les travailleurs du privé. En effet, ces gens disposent d’un droit à la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Il s’agit d’une pension qui vient compléter la pension de base, et son attribution se fait par point.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Pour faire simple, la détermination du montant de cette retraite complémentaire tient compte des cotisations versées par les travailleurs. Donc il n’est plus question de validité de trimestre. Mais ce que ces salariés paient se transforme en point. Malheureusement, il y a un problème fréquent sur le calcul de cette pension. Ce qui a poussé l’Agirc-Arrco à sortir un communiqué en novembre dernier.

Les salariés doivent être plus vigilants

Plusieurs bénéficiaires de la retraite complémentaire sont victimes d’erreurs sur leur tableau de carrière. Un problème auquel l’Agirc-Arrco souhaite remédier au plus vite d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle il recommande aux travailleurs de suivre une démarche essentielle.

Afin de ne pas perdre les droits liés à la retraite complémentaire, les salariés doivent vérifier leur relevé de carrière. Ces personnes sont tenues de s’assurer que le nombre de trimestre déclaré correspond exactement avec ceux qui ont été validés.

Les vérifications liées à cette retraite complémentaire doivent aussi être faites sur tous les petits détails de la carrière. On peut par exemple citer les jours de congé, la durée du chômage et les revenus. Bref, vous devez veiller à ce que toutes les informations soient vraies sous peine de perdre des droits.

Agirc-Arrco recommande à tous les travailleurs de faire cette vérification même s’il n’y a pas d’anormalité au passé. Et il n’y a pas de limite d’âge pour le faire. Il faut juste être un travailleur bénéficiant de la retraite complémentaire. En cas d’anormalité, il faut faire la démarche de rectification.

À voir Retraite Agirc-Arrco : augmentation des pensions, voici la date de la hausse et la méthode

Retraite : Ces informations sont très importantes

Regarder les informations sur la carrière se fait plus facilement désormais. En effet, avec les avancées technologiques actuelles, vous pouvez le faire en ligne. D’ailleurs deux options s’offrent à vous. D’une part vous pouvez tout voir via l’application « Mon espace retraite ». D’autre part, vous pouvez chercher sur le site officiel de l’Agirc-Arrco.

Au cas où vous constatez une certaine anomalie, même minime sur votre carrière, vous pouvez faire une rectification. Vous pouvez le faire en contactant votre caisse de retraite au plus vite. Agissez dès maintenant car ce sera plus difficile de faire la rectification après l’arrêt du travail.

Vous aimez ? Partagez !