Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôts 2024 : la bonne nouvelle est tombée pour les seniors

Impôts 2024 : la bonne nouvelle est tombée pour les seniors

Les seniors ont une bonne raison de se réjouir cette année, grâce à un changement dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Les détails.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Un dispositif fiscal permet aux retraités de payer moins d’impôt, s’ils respectent certaines conditions de revenus et d’âge ou d’invalidité. Ces conditions changent chaque année en fonction de l’inflation.

Pour 2024, l’abattement fiscal augmente de 4,8 %. Ainsi, davantage de personnes pourront bénéficier de cet avantage fiscal, qui peut leur faire économiser plusieurs centaines d’euros d’impôt. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et comment en profiter ? Nous vous rapportons les explications de MoneyVox.

Comment fonctionne cet abattement sur l’impôt ?

L’abattement fiscal pour les seniors et les invalides consiste à déduire du revenu net global une somme forfaitaire. Il varie selon le niveau de revenus et la situation familiale du contribuable.

Cet abattement s’applique aux personnes âgées de plus de 65 ans au 31 décembre 2023, ainsi qu’aux personnes invalides. Et ce, quel que soit leur âge.

À voir Impôts : des milliers de contribuables ont oublié qu’ils vont devoir rembourser un gros montant

Par invalidité, on entend les personnes bénéficiant d’une pension militaire d’invalidité pour une incapacité d’au moins 40 %. Il y a aussi la pension d’invalidité pour un accident du travail d’au moins 40 %. Cela concerne les titulaires d’une carte « mobilité inclusion ». Ceux qui portent la mention « invalidité » pour une incapacité d’au moins 80 %.

Les conditions de revenu pour l’abattement fiscal

Pour bénéficier de cet abattement, il faut que le revenu net global du contribuable ne dépasse pas certains seuils. Ainsi, pour l’impôt 2024 sur les revenus 2023, le montant de l’abattement sera de :

– 2 756 euros si le revenu net global ne dépasse pas 17 200 euros ;
– 1 373 euros si le revenu net global est compris entre 17 200 euros et 27 600 euros ;
– 0 euro si le revenu net global est supérieur à 27 600 euros.

Ces montants sont valables pour les personnes seules. Il en est de même pour les couples soumis à imposition commune dont un seul des membres remplit les conditions d’âge ou d’invalidité.

Si les deux membres du couple remplissent ces conditions, l’abattement est alors doublé. C’est soit 5 512 euros si le revenu net global ne dépasse pas 17 200 euros.

À voir Bientôt une augmentation des impôts pour tous ceux qui touchent plus que ce salaire ?

L’abattement s’applique sur le revenu net global, c’est-à-dire le revenu brut global diminué des charges déductibles du revenu global. Par exemple, les pensions alimentaires versées, les frais d’accueil d’une personne âgée, les déficits fonciers ou les déficits des professions non salariées. Il vient donc en plus des autres déductions, comme les frais réels ou les réductions et crédits d’impôt.

L’impact sur les impôts des séniors

L’abattement fiscal pour les seniors permet de réduire le revenu imposable, et donc le montant de l’impôt à payer. Il peut même permettre à certains contribuables de ne pas être imposables, ou de bénéficier de la décote.

Pour illustrer l’impact de cet abattement, prenons l’exemple d’un couple marié. Les deux membres ont plus de 65 ans, dont le revenu net global est de 25 000 euros.

Sans l’abattement, leur revenu imposable serait de 25 000 euros, et leur impôt sur le revenu serait de 1 066 euros. Avec l’abattement de 2 746 euros, leur revenu imposable s’élève à 22 254 euros, et leur impôt sur le revenu de 755 euros. L’abattement leur permet donc d’économiser 311 euros d’impôt.

De plus, avec la hausse des seuils du barème de l’impôt sur le revenu en 2024, certains contribuables pourront bénéficier de l’abattement. Pourtant, ils n’y avaient pas droit en 2023 (sur le revenu de l’année précédente).

Vous aimez ? Partagez !