Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Tout savoir sur le montant qui vous sera remboursé en cas de faillite bancaire

Tout savoir sur le montant qui vous sera remboursé en cas de faillite bancaire

En cas de faillite bancaire, les clients peuvent-ils récupérer l'intégralité de leur argent ? Pas dans tous les cas, malheureusement.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pour certains Français, la perspective d’une faillite bancaire est très angoissante. En effet, ils craignent que l’établissement sur lequel se trouve leur argent fasse faillite et disparaisse pour de bon. Une crainte qui existe, puisqu’ils ont peur de perdre l’intégralité de leurs économies.

À la fin des années 2000, la possibilité d’une faillite bancaire était très préoccupante. C’est moins le cas aujourd’hui. Pour autant, ce risque persiste toujours. Même si 74 % des sondés du baromètre de la FGDR estiment que leur argent est en sécurité sur leur banque, pour d’autres, c’est une angoisse réelle. Une question se pose alors : que risquez-vous réellement en cas de faillite ?

Faillite bancaire : la mission de la FGDR

Derrière les lettres FGDR se cache le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution. Il s’agit d’un opérateur de crise du secteur bancaire et financier en France. Il existe pour une raison simple. En effet, il a une mission principale. Cette mission de service public consiste à protéger les avoirs des clients.

En outre, la FGDR indemnise les clients en cas de défaillance de leur établissement bancaire, ou en cas de faillite bancaire. Ainsi, il gère quatre mécanismes. La garantie des dépôts, la garantie des titres, la garantie des cautions et, enfin, la garantie des services de gestion. 

À voir Livret A et LEP : 2 très mauvaises nouvelles pour tous les épargnants français

Par conséquent, les clients qui subissent une faillite bancaire peuvent bénéficier d’une indemnisation dans un délai de sept jours ouvrables. Mais à combien s’élève cette indemnisation ? Les clients peuvent-ils perdre de l’argent ou peuvent-ils tout récupérer, même après une faillite bancaire ?

Qu’est-ce qu’une faillite bancaire ?

Avant toute chose, voyons ensemble ce qu’est une faillite bancaire. Elle intervient au moment où les dettes d’une banque sont trop importantes. Alors, l’établissement ne peut plus faire face à ses dépenses. Nous pouvons également parler de banqueroute ou de krak. 

Un exemple vous permettra sans doute de bien comprendre. Utilisons celui de la Silicon Valley Bank (SVB), puisqu’il est très récent. En effet, cette faillite bancaire remonte à mars 2023. Il s’agit de la plus grande faillite bancaire des États-Unis depuis la crise financière de 2008. 

Les raisons à l’origine de cette faillite sont nombreuses. Cela vient, d’abord, d’un engouement des start-up après la pandémie. En 2021, les dépôts que gérait la SVB passaient de 102 milliards à 189 milliards de dollars. Au même moment, la banque investissait une partie de ces liquidités en bons du Trésor américain. Mais la hausse des taux d’intérêt a entraîné une baisse de la valeur de ces obligations.

La panique bancaire, avant la faillite, s’installe lorsque la banque enregistre une perte proche de 2 milliards de dollars et annonce une augmentation de capital de 2,25 milliards de dollars. Au même moment, de nombreux clients retirent leurs fonds pour se protéger.

À voir La signification de ce panneau qui arrive sur les routes que les conducteurs doivent connaître impérativement

Le remboursement des clients

La faillite bancaire peut donc arriver. Mais les clients peuvent-ils récupérer leur argent ? C’est, comme nous le disions, la mission de la FGDR. L’organisme garantit les dépôts jusqu’à 100 000 euros par personne et par établissement. Autrement dit, si vous avez moins de 100 000 euros sur vos comptes, vous récupérez tous vos fonds.

En ce qui concerne les titres, la FGDR garantit un remboursement jusqu’à 70 000 euros en cas de faillite bancaire. Le remboursement est donc possible et, dans une majorité de cas, les clients récupèrent l’intégralité des fonds.

Mais c’est uniquement valable pour les clients qui se trouvent sous les plafonds que nous venons de citer. Au-delà de ces limites, l’argent disparaît dans la banqueroute. 

Vous aimez ? Partagez !