Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

Il est possible d'obtenir un complément à votre pension de retraite. Cette prestation est accessible aux affiliés du régime Agirc-Arrco.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Si l’inflation a ralenti ces derniers mois, cela ne signifie pas que les prix baissent. Le pouvoir d’achat est donc particulièrement faible pour les familles modestes. Il s’agit notamment des personnes à faibles revenus et des retraités. Heureusement, les affiliés au régime Agric-arrco ont droit à une prime. Celle-ci s’ajoute à leur pension. Mais cet avantage n’est pas accessible à tous.

Le régime de retraite Agric-Arrco

Tous les salariés qui ont terminé leur carrière reçoivent une pension venant de l’Assurance retraite. En plus de celle-ci, les salariés du secteur privé bénéficient d’une pension complémentaire. Mais contrairement à la première, qui relève de la Sécurité sociale, celle-ci dépend de l’Agirc-Arrco.

En effet, tous les seniors du secteur privé perçoivent une pension de l’Agirc-Arrco. Cela concerne principalement les anciens salariés de l’industrie, du commerce, des services ou de l’agriculture. Comme pour le régime de base, il fonctionne sur la base de cotisations, à partir desquelles les affiliés acquièrent des points.

C’est à partir de ces points qu’Agric-Arrco détermine le montant de retraite à attribuer à une personne. Depuis novembre 2023, la valeur d’un service de points s’élève à plus de 1,4159 euros. Pour une personne ayant plus de 4 000 points, cela signifie un revenu annuel de plus de 5 663,60 euros.

À voir Augmentation des petites pensions : voici quand votre retraite va augmenter d’au moins 100 €

Mais même ainsi, une telle somme n’est pas suffisante pour maintenir un niveau de vie confortable. En effet, les revenus des retraités sont loin de pouvoir couvrir les mêmes dépenses que les salaires. Surtout pour certaines personnes, auxquelles l’Agirc-Arrco a décidé d’accorder des augmentations.

Ces personnes peuvent obtenir une augmentation auprès d’Agirc-Arrco

Outre les factures et le loyer, il y a d’autres dépenses qui peuvent coûter assez cher. Il s’agit notamment des enfants. En effet, certaines personnes, même à un âge avancé, peuvent encore avoir un enfant à charge. Dans cette optique, l’Agirc-Arrco accorde une majoration de 5 % sur leurs retraites. Mais seulement si l’enfant est mineur.

Les enfants âgés de 18 à 25 ans peuvent également bénéficier de la majoration de pension de 5 %. Mais dans ce cas, ils doivent être étudiants, apprentis ou demandeurs d’emploi inscrits à France Travail. Ils ne doivent pas non plus être allocataires d’indemnisation. Mais ce n’est pas tout !

Cette majoration de 5 % s’applique également aux retraités ayant un enfant invalide à charge. Dans ce cas, il n’y a pas de condition d’âge. Toutefois, le handicap de l’enfant doit être survenu avant l’âge de 21 ans. Il doit également être reconnu médicalement avant cet âge. En revanche, les autres parents ont droit à une majoration de 10 %.

Mais dans ce cas, ils doivent avoir au moins 3 enfants à charge. En outre, la majoration s’applique à leur retraite pour chaque enfant. Toutefois, ce bonus n’est pas cumulable avec la majoration de 5 %. Mais si le bénéficiaire est éligible aux deux, il a droit à la majoration qui lui profite.

À voir Cette déclaration simple en ligne permet d’augmenter votre retraite de 5%, les concernés

Comment demander une majoration de retraite ?

Les retraités qui estiment répondre à ces critères peuvent demander à Agric-Arrco une hausse de leur pension. Pour ce faire, ils doivent présenter un formulaire de demande accompagné de pièces justificatives, qui varient selon les cas. Pour les parents de mineurs, un acte de naissance est nécessaire.

Les parents d’enfants de moins de 25 ans doivent présenter un certificat de scolarité ou d’apprentissage. Ils doivent aussi se munir d’une copie de leur inscription à France Travail. Les parents d’enfants handicapés doivent présenter leur carte d’invalidité ou une notification de la CDAPH.

Vous aimez ? Partagez !