Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Cette pratique que de nombreux Français font est illégale et est passible d’une amende salée

Cette pratique que de nombreux Français font est illégale et est passible d’une amende salée

Cette habitude ou ce réflexe que nous pouvons tous avoir peut nous coûter une lourde amende. Il faut arrêter immédiatement.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

S’il y a bien un animal que vous croisez régulièrement en ville, c’est bien le pigeon. L’installation du pigeon en France remonte à la Révolution de 1789. À l’origine, ils étaient issus de captivité ou d’élevage. Avec les années, ils se développent et inondent les grandes villes de France. À cause d’eux, vous risquez de recevoir une amende.

Pour ces villes, les pigeons présentent des problèmes. Ils peuvent laisser des déjections (problèmes d’hygiène et de propreté) et endommagent les façades des bâtiments. En outre, bien qu’ils ne soient pas directement dangereux pour l’homme, leurs fientes peuvent contenir des parasites et des bactéries. De plus, leur forte présence peut perturber l’équilibre écologique.

Une amende surprenante pour les Français

Maintenir la propreté des villes est une priorité pour les mairies et les préfectures. Alors, elles mettent en place des règles strictes. Si des Français les enfreignent, ils reçoivent des amendes. Par exemple, ils n’ont pas le droit de jeter un mégot de cigarette sur la voie publique. Cela relève à la fois de la propreté et du respect des enjeux écologiques.

Nourrir les pigeons en jetant des miettes de pain constitue également une infraction, car cela salit les espaces publics. Cette pratique est considérée comme une nuisance pour le voisinage et est passible d’une amende importante. L’interdiction de nourrir les pigeons vise donc à réduire l’insalubrité urbaine.

À voir Cette grande nouveauté à ne surtout pas manquer au risque d’une amende de 150 euros

En outre, les agences régionales de santé (ARS) mettent en garde contre les maladies que les pigeons peuvent transmettre. Bien que ces oiseaux soient inoffensifs, ils peuvent porter des tiques, responsables de la maladie de Lyme. Leurs excréments peuvent également causer des infections bactériennes. Des maladies comme la salmonellose et l’ornithose peuvent également se transmettre par contact avec les pigeons.

Le problème avec la nourriture pour les pigeons

Nourrir les pigeons entraîne une augmentation de leur population, ce qui se traduit par plus de nids et de fientes. Ces dernières peuvent endommager les façades des bâtiments, obstruer les gouttières et détruire certaines cultures.

Pour protéger les infrastructures urbaines, les autorités préfectorales et communales ont décidé d’interdire cette pratique. Des solutions naturelles existent pour éloigner les pigeons des immeubles. Et pour ceux qui refusent d’entendre les règles, alors, des amendes existent.

Des amendes et des poursuites judiciaires

Les arrêtés préfectoraux et municipaux prévoient des amendes pour ceux qui nourrissent les pigeons. Le montant de l’amende varie selon la ville. En effet, il peut aller de 60 € à 450 €, selon les règlements sanitaires départementaux. Cette mesure vise à dissuader les contrevenants en frappant leur portefeuille.

Pour les récidivistes qui continuent de nourrir les pigeons malgré les sommations, les préfectures peuvent engager des poursuites judiciaires. Une mise en demeure est d’abord nécessaire pour leur ordonner de cesser leurs actions. En cas de non-respect, des poursuites au civil pour nuisances ou troubles anormaux de voisinage peuvent être envisagées.

À voir Cette amende salée que vous encourez à cause de ce comportement que beaucoup ont dans la nature

Bien que certaines mairies et préfectures aient déjà pris des mesures pour interdire cette pratique, aucune loi nationale ne la sanctionne actuellement. Il n’y a pas de législation stricte au niveau national. Cela laisse aux préfets la latitude de décider des interdictions sur leurs territoires respectifs pour la durée qu’ils jugent nécessaire.

Vous aimez ? Partagez !