Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Retraite : cette technique pour obtenir 4 trimestres en travaillant seulement 2 mois

Retraite : cette technique pour obtenir 4 trimestres en travaillant seulement 2 mois

En France, il est possible de cotiser quatre trimestres pour sa retraite en travaillant seulement deux mois. Et c'est légal.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pour obtenir une retraite à taux plein, les Français doivent cotiser des trimestres. Plusieurs manières existent pour cela, et la première est évidemment de travailler. Il est aussi possible d’obtenir des trimestres gratuits, notamment au moment de l’arrivée d’un enfant, par exemple.

Mais en 2024, un calcul vous permet de travailler deux mois et de valider quatre trimestres pour la retraite. Ce n’est pas une plaisanterie. Dans ce calcul, vos revenus jouent un rôle plus important encore que la durée de votre travail. Alors, découvrons ensemble comment vous devez faire pour valider ces quatre trimestres sans pour autant travailler un an.

Valider un trimestre pour sa retraite en travaillant

Commençons par revenir sur la validation d’un trimestre de retraite. Comment cela fonctionne ? Sachez que la validation est effective lorsqu’un travailleur gagne un certain montant. En 2024, du fait de la hausse du SMIC, le montant est de 1 747,50 euros bruts par trimestre. Par conséquent, si vous voulez valider quatre trimestres (une annuité), il vous faut cumuler sur quatre trimestres 6 990 euros bruts.

Mais une question se pose alors. En France, des millions de personnes travaillent et gagnent des salaires plus importants que le SMIC. Par conséquent, ils atteignent bien plus rapidement la somme qu’il faut pour valider des trimestres. 

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

C’est en effet une réalité. Certains Français peuvent atteindre le seuil de 6 990 euros en deux mois de travail. Nous pensons à ceux dont la rémunération mensuelle est d’au moins 3 495 euros. 

Alors, ces personnes peuvent travailler uniquement deux mois pour valider quatre trimestres de retraite. Mais est-ce que cela signifie qu’elles peuvent, chaque année, valider beaucoup plus de trimestres que les autres ?

Une limite de quatre trimestres par an 

Il faut noter un élément qui a son importance. En France, vous ne pouvez pas valider plus de quatre trimestres de retraite par an. Et ce, quel que soit le montant de vos revenus. Alors, chaque année, vous acquérez des droits à la retraite en fonction de vos revenus d’activité.

Alors, une fois que vous atteignez le seuil de 6 990 euros pour quatre trimestres, vous ne pouvez pas en valider davantage, même si vous continuez à travailler et à cotiser. De plus, les cotisations retraites ne doivent pas dépasser le plafond mensuel de la Sécurité sociale, fixé à 3 864 € par mois en 2024.

Quid des travailleurs indépendants ?

Cette particularité concerne les salariés. Mais les travailleurs indépendants cotisent également pour la retraite. Alors, comment fonctionne le calcul ? Pour eux, la validation des trimestres dépend du montant du chiffre d’affaires. 

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

Ainsi, pour un travailleur indépendant dans la vente, l’hôtellerie ou la restauration, il faut gagner au moins 20 740 euros bruts pour valider quatre trimestres. Ce montant tombe à 12 030 euros pour les prestations de service BIC. C’est le même montant pour les prestations de service BNC et professions libérales non-réglementées. Enfin, pour valider quatre trimestres de retraite, les professions libérales réglementées (BNC – CIPAV) doivent atteindre 9 675 euros de chiffre d’affaires. 

Vous savez donc qu’il est légalement possible de travailler seulement deux mois dans l’année pour valider le maximum de trimestres pour votre retraite. Vos revenus comptent plus que votre temps de travail.

Vous aimez ? Partagez !