Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Ces Français mentionnés verront leur pension de retraite augmenter de 10%, les concernés

Ces Français mentionnés verront leur pension de retraite augmenter de 10%, les concernés

Certains retraités vont toucher une meilleure pension de retraite suite à la suppression d'un dispositif obsolète et peu efficace.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Il n’est pas toujours facile d’être à la retraite. En effet, une fois la fin de sa vie professionnelle, le pouvoir d’achat baisse. Les seniors peuvent alors uniquement compter sur les revalorisations annuelles pour grappiller quelques sous tous les mois. 

Alors, quand une bonne nouvelle voit le jour, nous devons la partager. Cette dernière, cependant, ne concerne pas tous les Français. En effet, seuls les retraités du secteur privé vont pouvoir se réjouir. Et pour cause, la suppression récente d’un dispositif peu performant va entraîner une augmentation significative de leurs pensions.

Retraite complémentaire : la fin d’un système inefficace et obsolète

Depuis 2019, les retraités anciens salariés du secteur privé devaient conjuguer avec le système du bonus et du malus de l’Agirc-Arrco. Ce système visait à inciter les seniors à prolonger leur activité professionnelle. En effet, ceux qui continuaient de travailler après l’obtention du taux plein bénéficiaient d’un bonus sur leur pension.

Ce bonus était loin d’être inintéressant. 10 % pour deux années supplémentaires, 20 % pour trois ans, et 30 % pour quatre ans. Inversement, ceux qui prenaient leur retraite dès l’obtention du taux plein subissaient un malus de 10 % sur leur pension complémentaire pendant trois ans.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

Une suppression qui conduit à une augmentation des pensions

Cinq ans après sa mise en place, le système du malus appartient au passé. En effet, sa suppression est actée depuis le 1ᵉʳ avril 2024. Or, cela impacte directement 700 000 anciens salariés du secteur privé. En effet, c’est une très bonne nouvelle pour tous les retraités qui n’ont pas poursuivi leur activité au-delà du taux plein. Ces personnes, qui subissent le malus, vont gagner de l’argent.

Ces retraités verront leur pension complémentaire augmenter en moyenne de 715 euros par an, une hausse bienvenue après l’augmentation de 5,3 % des pensions de retraite. Par exemple, un senior qui touche 500 euros par mois de pension complémentaire verra une augmentation de 50 euros par mois grâce à la suppression du malus.

La suppression du malus représente un coût annuel d’environ 500 millions d’euros pour l’Agirc-Arrco. Cette dépense pourrait avoir des répercussions sur l’organisation et ses assurés à long terme.

Retraite complémentaire : pourquoi une telle suppression ?

Cette décision découle directement de la réforme des retraites de 2023, qui a repoussé l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans. Avec cette nouvelle législation, le système de bonus/malus est devenu obsolète. 

De plus, même avant cette réforme, le dispositif ne rencontrait pas un grand succès. Beaucoup de Français préféraient accepter une réduction temporaire de leur pension plutôt que de prolonger leur carrière d’au moins deux ans.

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

En octobre dernier, les partenaires sociaux ont signé un accord dans le cadre de l’accord national interprofessionnel 2023-2026. Il officialise la suppression de ce dispositif. Cet accord entre syndicats et organisations patronales est une excellente nouvelle pour les retraités. Ils verront ainsi leur pension augmenter chaque mois.

À noter que le dispositif du malus disparaît, mais pas celui du bonus. Autrement dit, si vous avez travaillé plus longtemps et que vous touchez 10 %, 20 % ou 30 % de plus chaque mois, vous n’allez pas perdre ce pourcentage. Seules les personnes qui subissaient le malus noteront un changement.

Vous aimez ? Partagez !