Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Retraite : des centaines d’euros en plus pour les pensions, les Français concernés

Retraite : des centaines d’euros en plus pour les pensions, les Français concernés

La réforme des retraites représente une aubaine financière pour certains seniors. Cela signifie pour eux une augmentation de la pension.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La révision du système de retraites en France représente une source de réjouissance pour une large frange des assurés. En effet, l’abolition du malus Agirc-Arrco a ouvert la voie à une revalorisation des pensions complémentaires.

Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre d’une réforme plus globale, se traduit par un gain financier appréciable pour les bénéficiaires. Une évolution positive qui marque un grand tournant pour les séniors français.

L’enjeu sur la pension complémentaire

Pour encourager l’allongement de la vie active, le gouvernement a instauré le malus Agirc-Arrco en 2019. Connu sous le nom de coefficient de solidarité, il représentait un levier incitatif pour les travailleurs du secteur privé et agricole. En effet, il les poussait à différer leur départ à la retraite au-delà de l’âge légal.

Le mécanisme prévoyait une réduction de 10 %, si la retraite était prise dès l’obtention du taux plein. Alors, pour éviter cette décote, un report d’au moins un an était nécessaire. Un délai de deux ans octroyait un bonus de 10 % pendant un an. Trois et quatre ans de report faisaient respectivement grimper la bonification à 20 % et 30 %.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

Au 1er avril 2024, cette pénalité touche à sa fin. Cette abolition se traduit alors par une augmentation notable des pensions complémentaires pour de nombreux retraités.

Un réajustement du système de retraite

La récente réforme de 2023 a fait que l’âge de départ légal de départ à la retrait se trouve repoussé. La pénalisation de 10 % n’avait donc plus lieu d’être. Les partenaires sociaux responsables du régime Agirc-Arrco ont par conséquent mis fin à ce malus.

Cette modification a pris effet dès le 1er décembre 2023, pour les pensions initiées à partir de cette date. Puis, à partir du 1er avril 2024, c’était au tour des pensions ayant débuté avant le 1er décembre 2023.

L’élimination de ce malus se révèle comme un jalon significatif dans la transformation du système de retraite français. La communauté des retraités y voit une valorisation de leur contribution au tissu social et économique du pays.

L’accroissement des pensions représente pour eux non seulement une reconnaissance méritée, mais aussi une amélioration tangible de leur pouvoir d’achat. Il leur permet ainsi de mieux affronter les charges de la vie courante et d’augmenter leur niveau de vie.

À voir Retraite : cette situation qui permet de toucher une augmentation de l’Agirc-Arrco

L’impact de la réforme sur les retraités

Près de 700 000 retraités verront leur pension complémentaire s’accroître suite à la fin du malus. La mesure se traduira par une hausse notable de leurs revenus dès cette année.

L’impact de cette suppression est loin d’être négligeable. En effet, elle se manifeste par un supplément de plusieurs centaines d’euros annuellement pour bon nombre d’entre eux.

Prenons ces exemples concrets du site La Mission Locale. Pour une pension complémentaire mensuelle de 500 euros, la disparition du malus de 10 % se traduit par un avantage supplémentaire de 50 euros par mois. C’est soit un gain total de 1 800 euros sur trois ans.

Dans le cas d’une pension mensuelle de 700 euros, cela représente ainsi un bénéfice de 70 euros mensuels. Réalisez que c’est l’équivalent de 2 520 euros sur la même période. En moyenne, cette réforme apporte donc une augmentation annuelle de 715 euros pour les retraités concernés.

Vous aimez ? Partagez !