Vous êtes ici :   Accueil   >   Tendance   >   Automobilistes : attention à ne pas avoir ce comportement en voiture, l’amende est lourde

Automobilistes : attention à ne pas avoir ce comportement en voiture, l’amende est lourde

Ce geste, les automobilistes l’auront tous fait au moins une fois au volant. Pourtant, dans certains cas, cela peut valoir une amende bien salée.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Tous les jours, les automobilistes doivent rouler avec prudence et détermination. Chaque virage, chaque ligne droite est un rappel constant des responsabilités qui pèsent sur les épaules de ceux qui conduisent.

Cependant, même les plus expérimentés peuvent parfois entraver des règles, qui existent, mais restent méconnues. Le cas de ce comportement qu’on a tous l’habitude de faire au volant.

Automobilistes, faites attention !

En passant le permis, les automobilistes ont tous appris les lignes du Code de la route. Pourtant, après des années de conduite, certains ont tendance à oublier quelques points. Par conséquent, ils peuvent commettre des erreurs irréparables, en raison d’un oubli des règles.

Pour d’autres, l’entrave au code est d’ordre volontaire, parce qu’il y a toujours des rebelles qui n’aiment pas se conformer aux limites de certains gestes. Mais si un quelconque comportement se trouve prohibé par la loi, c’est parce que le commettre représente un danger. Une réalité que tout conducteur doit garder en tête.

À voir Automobilistes : ces voitures ne pourront plus rouler dès juillet, faites très attention

Les appels de phares, par exemple, sont une habitude courante chez les automobilistes. En revanche, si on analyse bien le fondement des règles, son interdiction suit une logique tellement compréhensible.

Pourquoi cette interdiction aux automobilistes ?

Oui. Vous l’avez bien lu ! Faire des appels de phares se trouve prohibé. Pourtant, pendant un déplacement de nuit, on rencontre souvent des automobilistes en train de le faire. Alors, existe-t-il vraiment un texte de loi qui interdit cette pratique ?

Une très bonne question, mais la réponse revient quand même au négatif. La loi n’interdit pas en elle-même les appels de phares, en son sens propre.

En même temps, il faut reconnaître que, dans certains cas, ce comportement présente un danger. En effet, l’article R. 416-5 du Code de la route précise que de tels agissements peuvent aveugler les autres usagers et s’avérer ainsi périlleux.

Les usagers de la route qui persistent dans cette pratique nocturne s’exposent alors à des réprimandes. Ils risquent une amende forfaitaire de 135 euros, réduite à 90 euros si payée promptement.

À voir Les automobilistes n’utilisent pas cette fonction pourtant elle fait économiser du carburant

Un acte qui pourrait valoir une complicité

Parfois, les automobilistes utilisent les appels de phares pour contrecarrer le contrôle des forces de l’ordre. En effet, l’utilisation des appels de phares par les automobilistes pour signaler la présence des forces de l’ordre est une pratique qui existe depuis longtemps.

Les appels de phares peuvent servir à prévenir les autres conducteurs d’un contrôle routier ou d’un radar à proximité. Toutefois, d’un point de vue légal, il n’existe aucun texte ou décret qui interdit expressément cette pratique. Puis, en droit pénal, le principe de légalité des peines prévaut, ce qui signifie que tout ce qui n’est pas interdit est autorisé.

Donc, faire des appels de phares pour signaler un contrôle de vitesse ou la présence des forces de l’ordre est donc parfaitement légal. Cependant, il ne faudra pas en abuser, car ce geste peut entraver le travail des contrôleurs, surtout lors de contrôles routiers de grande envergure.

Le faire permet en fait « aux cambrioleurs, aux trafiquants de produits stupéfiants, aux conducteurs alcoolisés et/ou sous l’emprise de stupéfiants » de filer entre les doigts des autorités, précisent les gendarmes de l’Aisne.

Dans certaines situations, on pourrait considérer l’automobiliste comme une complice, surtout lorsque cela se passe en journée.

Vous aimez ? Partagez !