Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Impôts : 7 erreurs courantes qui vont vous coûter une majoration, faites très attention

Impôts : 7 erreurs courantes qui vont vous coûter une majoration, faites très attention

Les erreurs commises dans votre déclaration de revenus aux impôts peuvent vous coûter cher. Voici 7 erreurs courantes.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Chaque printemps, comme celui-ci, tous les contribuables français doivent déclarer leurs revenus aux impôts. En particulier, ils doivent déclarer toutes leurs sources de revenus à l’administration fiscale. Auparavant, cette procédure nécessitait de nombreuses formalités, ce qui entraînait beaucoup d’erreurs. Et même si les choses ont évolué, des erreurs peuvent encore se produire. Certaines peuvent entraîner une majoration.

N’oubliez pas d’inclure ces éléments dans votre déclaration fiscale

Pour éviter de multiples erreurs dans les déclarations fiscales, les autorités ont pris un certain nombre de mesures. Elles ont notamment simplifié la procédure en pré-remplissant certains champs. Néanmoins, l’erreur est humaine. Des oublis et des erreurs de calcul des impôts peuvent survenir.

Et ces erreurs peuvent coûter cher aux contribuables. Par exemple, ils doivent payer une majoration de 10 % de leur impôt sur le revenu. Une somme qui peut être très importante si les erreurs sont multiples. Mieux vaut donc les éviter à tout prix.

Dans cette optique, veillez à toujours vérifier si vous n’avez pas oublié quelque chose d’important. Par exemple, si vous louez votre bien, vous devrez toujours les déclarer. En effet, le fisc les considère comme une source de revenus. Leur déclaration reste obligatoire.

À voir Impôts : 4,2 millions de contribuables français vont recevoir un virement, les concernés

Il en va de même pour les locations meublées sur Rbnb. Car, comme toute autre location, il s’agit d’un autre type de revenu. Surtout si vous le faites de manière régulière, comme un travail. L’obligation s’applique à Booking.

Les erreurs à ne pas commettre

N’oubliez pas d’indiquer sur votre déclaration de revenus si vous recevez une pension alimentaire. Ce, si vous ne souhaitez pas que votre impôt sur le revenu soit majoré. Cette information ne figure pas dans les formulaires pré-remplis.

En effet, il est impossible d’en déduire le montant exact. Surtout s’il s’agit d’une pension pour un enfant à charge. Il est également important d’éviter toute erreur sur vos impôts sur les dividendes. Le taux d’imposition actuel est de 30 %.

Cette déduction, appelée « flat tax », doit être inscrite dans la case « 2CK, » de votre declaration d’impôt. Mentionnez-y le montant déjà payé. En outre, si vous ne voulez pas de majoration de votre impôt sur le revenu, vous devez également éviter d’abuser sur les crédits d’impôt.

Veillez notamment à ce que les montants de votre déclaration y correspondant ne soient pas disproportionnés. Mais aussi en veillant à ce que votre déclaration de revenus soit correctement établie, afin d’éviter d’éventuelles pénalités, telle que la majoration d’impôts.

À voir Impôts : les chances d’avoir un contrôle fiscal se sont multipliées, voici pourquoi

Il existe des moyens d’éviter de payer ce supplément d’impôt

Pour éviter la majoration, vous devez introduire une réclamation auprès de l’administration fiscale avant le 31 décembre. Pour ce faire, vous devez soumettre un dossier et une pièce justificative. Cette démarche peut se faire en ligne ou en personne auprès du bureau des impôts.

Par ailleurs, sachez que les erreurs représentent des retards donnant lieu à une indemnisation. En cas de procédure de rectification tardive, l’indemnité connaît une réduction de plus de 50 %. Mais plus le retard est important, plus le pourcentage de réduction est faible.

Vous aimez ? Partagez !