Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Les impôts ont envoyé ce SMS à des milliers de Français, ne l’ignorez surtout pas

Les impôts ont envoyé ce SMS à des milliers de Français, ne l’ignorez surtout pas

Certains contribuables viennent de recevoir un SMS concernant le paiement de leurs impôts. Mais est-ce une arnaque ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La période fiscale est sur le point de terminer. Les Français, comme chaque année, doivent remplir leur déclaration de revenus pour le paiement des impôts. Or, certains d’entre vous viennent peut-être de recevoir un SMS qui semble provenir du fisc. 

Nous savons qu’avec le développement des arnaques en ligne, via des SMS, des appels ou des courriels, de nombreux Français ne font plus vraiment attention aux messages qu’ils reçoivent. D’autant plus qu’il n’est pas commun de recevoir un SMS de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP). Mais nos confrères de L’internaute ont mené leur enquête.

Impôts : un SMS frauduleux ?

Mettons tout de suite les choses au clair, non, il ne s’agit pas d’une campagne malveillante de phishing. Derrière ces messages, nous retrouvons bien le fisc. Mais que disent ces messages ? Ils sont courts et ne font apparaître qu’une seule information : « Bonjour, pensez à déclarer vos revenus sur impots.gouv.fr. Besoin d’aide ? Appelez le 0809401402 (appel non surtaxé). Direction générale des Finances publiques. »

Ce sont des milliers de contribuables qui viennent de recevoir ce message. Ils se demandent donc s’il s’agit d’un SMS authentique ou si des escrocs utilisent les impôts pour mieux les arnaquer.

À voir Impôts : les chances d’avoir un contrôle fiscal se sont multipliées, voici pourquoi

Nos confrères de L’internaute mettent fin au suspense : il s’agit d’un vrai message. En effet, depuis plusieurs jours, la DGFiP envoie des messages pour rappeler aux Français de déclarer leurs revenus en ligne, un rappel essentiel à l’approche des dates limite.

Ainsi, ce SMS ne concerne que les personnes qui n’ont pas encore validé leur déclaration. Ce rappel est important, car si elles ne paient pas leur impôt à temps, elles risquent de subir des sanctions.

Impôts : respectez le calendrier !

La date limite vient de passer pour six millions de Français. En effet, les habitants des départements entre 1 (Ain) et 19 (Corrèze) et ceux qui vivent à l’étranger avaient jusqu’au 23 mai pour faire leur déclaration aux impôts. 

S’ils ont oublié cette date limite, ils peuvent évidemment toujours valider leur déclaration. Mais ils se retrouveront à devoir payer des pénalités de retard. Et ces pénalités augmentent le montant total des impôts. 

En effet, le non-respect du calendrier entraîne une augmentation de 10 % sur le montant de l’impôt. C’est le cas si les contribuables font spontanément leur déclaration après la date limite. Mais si le fisc doit émettre une mise en demeure, cette majoration peut passer à 20 % ou 40 % selon le délai de régularisation. De plus, des intérêts de retard de 0,2 % par mois s’ajouteront.

À voir Impôts : ce détail essentiel que les propriétaires doivent impérativement vérifier au 26 juin

Un échéancier en fonction du montant

Pour ceux qui font leur déclaration pour la première fois, certaines questions existent. Nous pensons notamment à celle concernant le paiement de l’impôt sur le revenu. Faut-il mettre de côté tout au long de l’année pour le payer ? La réponse est non, surtout depuis la mise en place du prélèvement à la source.

Mais ce dernier ne concerne que votre salaire. Or, vos autres sources de revenus entrent en compte au moment de la déclaration. Alors, sachez que si le montant de vos impôts est inférieur ou égal à 300 euros, le prélèvement se fait une seule fois.

En revanche, si le montant est supérieur, alors l’administration fiscale étale ce paiement en quatre prélèvements d’égal montant en septembre, octobre, novembre et en décembre. 

Source : Linternaute

Vous aimez ? Partagez !