Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Retraite Agirc-Arrco : ces Français vont toucher une hausse de leur pension, les concernés

Retraite Agirc-Arrco : ces Français vont toucher une hausse de leur pension, les concernés

Des milliers de retraités vont bénéficier d’un ajustement signifiant une augmentation notable de leurs pensions. Une très bonne nouvelle !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’arrivée à la retraite représente un tournant majeur dans la vie d’un individu. Après des décennies de labeur, c’est enfin le moment où le travailleur laisse place au statut de retraité. En France, le système de retraite est un pilier de la protection sociale. Il garantit aux seniors un revenu après une vie de contribution au marché du travail.

Cependant, ce système est aussi sujet à des réformes et ajustements, reflétant les évolutions démographiques et économiques de la société. En ce sens, une bonne nouvelle s’annonce pour les seniors de ce régime.

Une nouvelle ère pour la retraite complémentaire

En vigueur depuis 2019, le dispositif de bonus-malus avait pour but d’encourager les travailleurs à prolonger leur activité d’une année supplémentaire. Il leur permettait ainsi de gagner un bonus de 10 %.

De nombreux travailleurs ont pourtant qualifié cette mesure de drastique. En effet, à l’opposé du bonus, un malus entrait en jeu. En l’absence de cette année additionnelle, 10 % de moins s’appliquait ainsi sur leur pension durant trois ans.

À voir Retraite : ce service gratuit que vous devez connaître pour votre pension Agirc-Arrco

L’automne 2023 a marqué la fin du malus pour les nouveaux pensionnés. Plus précisément, ceux à la retraite à compter du 1er décembre 2023. Et depuis le 1er avril 2024, la mesure a enfin touché ceux dont le départ précède à cette date.

Selon les informations du Service Public, cette modification impacte approximativement 700 000 seniors issus du secteur privé.

La fin du coefficient de solidarité se traduit par une hausse annuelle. Elle avoisine les cent euros pour la retraite complémentaire de certains seniors.

Une suppression en deux tranches

Comme nous l’avons précisé plus haut, l’organisme Agirc-Arrco a déployé cette opération en deux temps, affectant ainsi les dossiers de ses millions d’affiliés. L’élimination du coefficient de solidarité représente une aubaine pour certains assurés qui verront leur pension s’accroître d’environ une centaine d’euros par an.

La suppression de ce malus ouvre la voie à l’Agirc-Arrco pour réaliser des économies substantielles. En effet, l’organisme va redistribuer près de 500 millions d’euros à ses bénéficiaires.

À voir Chèque-vacances : cette astuce pour toucher l’aide de 200 € si vous êtes retraité

Les employés ayant pris leur retraite entre 2021 et 2023 au taux plein jouiront ainsi d’une bonification de leur pension. La disparition du coefficient de solidarité s’avère donc être un avantage significatif pour le montant des pensions.

Le bénéfice dépend du nombre de points accumulés au sein du régime. Les cadres se verront notamment octroyer des économies supplémentaires, puisqu’ils cotisent plus que les autres. Une pension mensuelle de 800 euros, par exemple, se verra augmentée de 80 euros suite à l’annulation de ce malus, nous rapporte Pleine Vie.

Pas de compensation pour ces retraités

Cette récente évolution réglementaire a éveillé l’intérêt des retraités fraîchement admis au bénéfice de leurs droits. Toutefois, une ombre au tableau persiste pour ceux qui ont entamé leur retraite récemment, contraints d’attendre jusqu’en avril 2024.

Dans l’anticipation d’une actualisation du calcul des pensions complémentaires, ces derniers ont subi un préjudice financier. En effet, l’Agirc-Arrco a amputé un malus sur leur pension, du fait que la suppression du malus n’était pas encore en vigueur.

De manière regrettable, l’accord Agirc-Arrco ne prévoit pas de restitution des sommes perçues au titre du malus durant ces derniers mois, ni pour le premier trimestre de 2024. En conséquence, les retraités affectés par le malus jusqu’en avril 2024, en attente de la révision de leur dossier, ne bénéficieront d’aucune compensation financière.

Vous aimez ? Partagez !