Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Hausse de la taxe foncière cette année, les communes concernées

Hausse de la taxe foncière cette année, les communes concernées

Tous les propriétaires vont devoir se serrer la ceinture. Certaines communes ont décidé d'augmenter leur taxe foncière.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, comme dans la plupart des pays, tous les biens immobiliers sont soumis à la taxe foncière. Cela concerne aussi bien les propriétés bâties que non bâties. Le calcul du montant à payer repose sur le taux officiel du gouvernement, reconduit tous les ans. Quelques-unes de ces communes ont par ailleurs décidé d’augmenter leur taux. Voici la liste des territoires en question.

Plusieurs communes ont déjà décidé d’augmenter leur taux d’imposition foncière

Le gouvernement utilise les recettes de la taxe foncière pour financer les services publics. Pour évaluer le taux applicable, les autorités se réfèrent à la valeur cadastrale de la propriété. Celle-ci correspond à la rente annuelle théorique que le bien pourrait générer s’il était en location.

Cette valeur locative fait l’objet d’une réévaluation annuelle pour tenir compte de l’inflation. Ou, plus précisément, de l’indice des prix à la consommation (IPC). Au vu des augmentations de l’année dernière, les autorités ont décidé de la relever. Ce qui a eu un impact direct sur la taxe foncière.

Ainsi, la taxe foncière pour 2024 progressera de 3,9 %. Bien que cette augmentation soit moins importante que celle de l’année dernière, elle reste néanmoins assez forte. De plus, il ne s’agit pas du montant définitif. En effet, les communes ont la possibilité de modifier le taux, à la hausse ou à la baisse, ou de le garder.

À voir Taxe foncière : les locataires bientôt obligés d’en payer une partie ? À quoi vous attendre

Cette année, les communes ont jusqu’au 15 avril 2024 pour prendre leur décision. Cependant, certaines collectivités locales n’ont pas attendu cette date pour voter un nouveau taux. Et aux dernières nouvelles, toutes ont décidé de relever leur taux de la taxe foncière.

Voici les communes qui ont déjà annoncé des hausses de la taxe foncière

Les habitants de Nice, dans les Alpes-Maritimes, subiront cette année la hausse de la taxe foncière. L’augmentation moyenne est de 2 euros par mois. Pour les propriétés bâties, la taxe passe de 29 % à 35 %, et pour les propriétés non bâties, de 32 % à 38 %. Pour les résidences secondaires, le taux passe de 21 % à 25 %.

Si vous habitez la ville d’Annecy en Haute-Savoie, sachez que la taxe foncière a également augmenté. Par rapport au paiement de 2023, elle progressera de 14 %. Selon le maire, cela évitera de « dégrader les services publics ». Et de « continuer à investir dans la transition écologie et l’entretien de notre patrimoine ».

Il en va de même pour les propriétaires de Villeurbanne Rhône. Dans cette ville, en plus de l’augmentation de 3,9 % de la taxe foncière, les autorités locales majorent également de 10 %. Ainsi, si en 2023 les habitants ont payé un montant de 576 euros, ils devront payer 58 euros de plus par logement.

La commune de Nancy Meurthe-et-Moselle ne fera pas exception. L’augmentation de la taxe foncière s’élèvera à 14,5%. Au micro de France Bleu Sud Lorraine, le maire de la ville a donné quelques explications à ce sujet. « Si vous payez une taxe de 500 euros en 2023, celle de 2024 sera de 575 euros », a-t-il déclaré.

À voir Taxe foncière : les locataires seront-ils bientôt obligés de payer une partie ?

Ces villes ont également voté des augmentations de la taxe foncière

Cette année, certaines villes qui n’ont pas l’habitude d’augmenter la taxe foncière l’ont fait. C’est le cas de Montreuil Seine-Saint-Denis. Après une dernière hausse en 2022, elle vient d’annoncer une augmentation de 5 %. Cela représente une progression de 12,77 % en deux ans.

Sceaux (Hauts-de-Seine) est une autre ville à avoir voté une augmentation de la taxe foncière. Selon le maire Philippe Laurent au micro de Capital, la taxe passera à 6 %. Selon lui « on a des contraintes budgétaires, dont beaucoup d’équipements publics à faire tourner ».

Vous aimez ? Partagez !