Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes : cette escroquerie fait des ravages, ne vous faites pas piéger

Automobilistes : cette escroquerie fait des ravages, ne vous faites pas piéger

Les automobilistes doivent se méfier d'une arnaque qui commence dans leur boîte aux lettres. Un phishing dans la vraie vie. 

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Une nouvelle fraude fait actuellement des ravages dans le Sud de la France. Et, comme souvent, ce sont les automobilistes qui en sont les cibles et les victimes. Ces derniers doivent faire attention quand ils conduisent, mais aussi quand ils sont chez eux. 

En effet, Moneyvox partage la dernière arnaque dont il faut se méfier. Imaginez une escroquerie à base de phishing, mais dans la vraie vie. Les escrocs délaissent les emails pour se tourner vers le courrier postal. Cela coûte plus cher pour eux, mais les chances d’avoir leurs victimes sont aussi plus grandes.

Une arnaque contre les automobilistes

Sur la route, les automobilistes savent qu’ils doivent respecter les règles. S’ils ne les respectent pas, alors ils risquent de recevoir une amende. Et ça, les escrocs le savent. Alors, ils tentent le tout pour le tout. Comment ? En envoyant de faux courriers. 

Imaginez-vous ouvrir votre boîte aux lettres et découvrir une lettre qui vient de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI). Cette lettre vous informe d’une amende pour excès de vitesse.

À voir Automobilistes : attention à ne jamais emprunter ces voies, vous risquez de grosses amendes

Pour les automobilistes qui font attention à leur conduite, cette lettre peut leur mettre la puce à l’oreille. Mais pour les autres ? Ils lisent cela en regrettant de ne pas avoir respecté le Code de la route. Ils peuvent alors se faire avoir. Et c’est grâce à ces profils d’automobilistes que les escrocs gagnent leur vie. 

Une arnaque dont il faut se méfier

Selon les informations rapportées par l’Indépendant, de nombreux résidents de la commune de Saleilles, dans les Pyrénées-Orientales, ont été destinataires de telles correspondances les accusant d’une infraction routière.

Ces courriers comportent un QR Code invitant à régler l’amende en ligne. Cependant, vous commencez à connaître, ce QR code dirige les destinataires vers un site frauduleux. Un site qui ressemble comme deux gouttes d’eau au site officiel de l’ANTAI. Une technique classique de phishing. Le but est évidemment de soutirer les coordonnées bancaires de la victime.

Cette escroquerie est particulièrement sophistiquée. Le faux avis reproduit fidèlement un avis officiel, à quelques détails près. 

Automobilistes : comment ne pas se faire avoir ?

Ce sont ces détails qui ont toute leur importance. En effet, ces détails vont vous permettre de ne pas tomber dans le panneau. Si la réplique est réussie, certaines erreurs vous mettent la puce à l’oreille.

À voir Automobilistes : la pire journée sur les routes à éviter à tout prix cet été pour éviter les galères

Par exemple, le modèle du véhicule, normalement requis en plus de la marque, est absent sur le faux avis. Pour vérifier l’authenticité de l’avis, on vous conseille de vérifier le lieu de l’infraction, la date et la vitesse présumée à laquelle vous auriez été flashé.

Si l’un de ces éléments semble douteux, il est impératif de consulter uniquement le site officiel de l’ANTAI, à l’adresse www.antai.gouv.fr.

Il est important de noter que l’arnaque au QR Code n’est pas une nouveauté. Pour les automobilistes comme pour les autres. Dès novembre dernier, Que Choisir alertait les consommateurs sur des individus malveillants diffusant des QR codes renvoyant vers des sites frauduleux.

Scanner le QR code peut alors piéger l’utilisateur en l’orientant, par exemple, vers une prétendue amende impayée pour un stationnement illégal.

Vous aimez ? Partagez !