Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Les erreurs à ne surtout pas commettre pour votre retraite : 17 points à absolument vérifier

Les erreurs à ne surtout pas commettre pour votre retraite : 17 points à absolument vérifier

Il existe des erreurs récurrentes qu’on fait tous avant la retraite. Désormais, les répétez plus et optimisez le montant de votre pension !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Tous les aspects de votre carrière peuvent vous aider à obtenir une bonne retraite. Ne minimisez aucun point et sauvegardez toutes vos pièces justificatives. De cette manière, vous pourrez faire une réclamation si vous pensez que les autorités ne vous accordent pas tous vos droits. Mais surtout, anticipez tous les problèmes qui pourraient se produire grâce aux conseils suivants !

Ces erreurs de jugement vont porter préjudice à votre retraite !

La première erreur qu’on fait tous consiste à ne pas préparer sa retraite. Dès le début de votre carrière, pensez à épargner et à conserver tous les documents concernant votre travail. D’ailleurs, il existe des placements très intéressants !

Avec la réforme des retraites, l’âge de départ légal décale de 2 ans. Alors, si vous voulez obtenir un taux plein, vérifiez d’abord si vous remplissez les conditions nécessaires. Vous pouvez acheter des trimestres afin de valider le taux plein. Mais évaluez d’abord la rentabilité de ce genre d’investissement, car cela coûte des milliers d’euros !

Si votre dernière année figure parmi les meilleures en termes de revenus, ne partez pas immédiatement à la retraite. Décalez votre départ au début de l’année prochaine. Ainsi, cette belle année va entrer en compte dans votre salaire annuel moyen.

À voir Retraite : bonne nouvelle pour certains retraités, les pensions vont augmenter, les concernés

Faites attention à bénéficier de votre pension de retraite au moment où vous allez partir. Pour cela, déposez votre demande 6 mois à l’avance. N’oubliez pas non plus de vérifier votre relevé individuel de situation. En cas de préjudice, vous pouvez faire une réclamation.

Analysez tous les détails dans votre relevé de carrière !

Les congés de maternité comptent beaucoup pour la retraite des mères de famille. Elles peuvent les vérifier dans le relevé de carrière. Il en va de même pour les naissances. Les ex-salariés du secteur privé obtiennent 8 trimestres par enfant. Ceux dans le public ont droit à 2 trimestres par enfant.

Si vous avez 3 enfants, vous avez droit à une majoration de 10 % sur votre retraite. Ce taux augmente de 5 % si vous avez encore plus d’enfants. Toujours dans votre relevé de carrière, vérifiez aussi vos petits boulots et vos jobs d’été. Ils entrent en compte dans le calcul de votre pension.

Au cours de votre carrière, les périodes passées dans des pays ayant signé une convention avec la France vous permettent de valider des trimestres de retraite. Il en va de même pour ceux qui ont fait leur service militaire. Le tout, c’est de bien les vérifier sur votre relevé individuel de situation.

Vos points de retraite s’accumulent au cours de vos périodes d’arrêt maladie ou de chômage avec l’ARE. Dans les deux cas, la caisse doit prendre votre ancien salaire pour base. Si vous obtenez le statut de cadre, vous cotisez à la fois pour l’Agirc et l’Arrco. Cela va alors accroître votre pension.

À voir Retraite Agirc-Arrco : devez-vous vous attendre à une baisse ou à une augmentation en mars ?

Certaines situations anormales peuvent réduire votre pension de retraite !

Certains employeurs de mauvaise foi ne transmettent pas les informations concernant leurs employés auprès des autorités. Ce qui diminue de plusieurs trimestres la retraite des assurés. Un mauvais taux de CSG peut aussi vous porter préjudice et vous coûter des centaines d’euros par an.

Faites attention à ne pas subir le malus Agirc-Arrco à tort. Pour l’éviter, il vaut mieux repousser d’un an votre départ à la retraite. Si vous avez besoin d’aide pour votre départ, la caisse ou les cabinets privés peuvent vous assister.

Vous aimez ? Partagez !