Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   5 erreurs courantes qui peuvent vous coûter une fortune à la retraite

5 erreurs courantes qui peuvent vous coûter une fortune à la retraite

Les Français font plusieurs erreurs qui ne leur permettent pas d'avoir la meilleure pension de retraite. On vous les présente.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La retraite fait peur aux Français. Ils craignent de voir leur niveau de vie diminuer. Il est impératif pour eux de se préparer. En effet, à long terme, quelques décisions simples peuvent avoir des conséquences significatives. De nombreux Français commettent des erreurs évitables. Les identifier permettra d’augmenter les chances de vivre une retraite plus sereine.

Les erreurs qui empêchent d’avoir une meilleure retraite

Le premier faux pas est de se contenter de sa pension. Bien que le système de retraite prévoie divers cas particuliers, la pension à taux plein représente généralement 50 % du salaire des 25 meilleures années d’activité, avec un seuil minimum.

Bien que cela puisse sembler intéressant à première vue, notamment pour ceux qui ont de revenus confortables, un niveau de vie supérieur entraîne généralement des frais plus élevés (crédits, entretien de l’immobilier, impôts…) qui ne diminueront pas

Il est donc essentiel de réaliser que les pensions de retraite nécessitent un complément par l’épargne ou l’investissement.

À voir Retraite : bonne nouvelle pour certains retraités, les pensions vont augmenter, les concernés

Ensuite, il ne faut pas sous-estimer que le temps passe vite. Il ne doit pas devenir votre ennemi, mais votre allié. Par conséquent, on vous conseille d’ouvrir un PER dès l’âge de 40 ans, voire plus tôt si possible, pour pouvoir l’alimenter régulièrement. 

Il est judicieux de commencer à préparer sa retraite dès le début de la vie active en optant pour des investissements à long terme tels que l’assurance-vie ou le PEA, adaptés aux versements modestes.

Des erreurs encore trop courantes

Les pensions de retraite peuvent être insuffisantes face à certains frais. Il est donc crucial de rembourser les crédits en cours avant d’atteindre l’âge de la retraite, en particulier en ce qui concerne l’immobilier.

Lors de l’achat d’une résidence principale, choisir une durée de crédit qui se termine avant l’âge légal est essentiel. Être propriétaire sans crédit en cours permet de réduire significativement les dépenses et constitue également une sécurité financière.

Au fil des décennies, les rendements des différents investissements peuvent varier considérablement. La diversification devient alors cruciale. Il est possible d’investir dans un PER, l’immobilier (achat ou SCPI), des valeurs refuges comme l’or, ou bien sûr dans une assurance-vie.

À voir Retraite Agirc-Arrco : devez-vous vous attendre à une baisse ou à une augmentation en mars ?

À l’intérieur de cette dernière, veiller à diversifier les produits permet de les protéger de manière différente en cas de crise. Éviter le « biais de familiarité » qui incite à n’investir que dans des placements bien connus est essentiel. Un professionnel peut orienter vers des fonds plus adaptés même s’ils sont moins familiers.

Retraite : l’erreur de ne pas anticiper des erreurs

Pour de nombreux contribuables, la pension de retraite ne semble pas contestable, car elle suit un mode de calcul prédéfini.

Cependant, la Cour des comptes alerte depuis plusieurs années sur le nombre d’erreurs. En 2022, environ un dossier sur sept comportait des anomalies. Le ratio est plus impressionnant en région parisienne. On parle d’un dossier sur cinq avec des erreurs.

Le manque à gagner peut varier selon les régions et les régimes de retraite. Cependant, même une petite erreur cumulée sur plusieurs années peut représenter une somme conséquente. Vérifier attentivement ses droits, avec l’aide d’un professionnel si nécessaire, permet de minimiser les risques d’erreur.

Vous aimez ? Partagez !