Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Les raisons pour lesquelles vous devriez absolument éviter le paiement sans contact

Les raisons pour lesquelles vous devriez absolument éviter le paiement sans contact

Les paiements sans contact s’invitent de plus en plus dans nos vies, alors que nous devons les éviter absolument. Il existe des raisons scientifiques à cela.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les paiements sans contact deviennent de plus en plus monnaie courante au détriment du paiement en espèces. Bien que cette manière de payer puisse paraître des plus pratiques, elle possède un côté sombre. En effet, elle renferme un aspect qui ne tourne pas forcément à notre avantage. D’ailleurs, des études australiennes le mettent clairement en évidence. Zoom sur cette affaire.

Le paiement sans contact

Pour assouvir les besoins, autrefois, nos ancêtres pratiquaient le troc. Puis, petit à petit, il a fallu payer les produits et les services par de l’argent au comptant. Plus tard encore, les chèques et les virements ont pris la relève et dernièrement, le paiement sans contact est arrivé.

Plus le temps passe et plus l’argent se retrouve dématérialisé. Il faut dire que les pratiques modernes nous éduquent de plus en plus à la dématérialisation. Il faut aussi avouer qu’emporter des sommes d’argent, grosses ou petites, dans son sac ne parait pas pratique.

Déjà que la carte de crédit a remplacé l’argent liquide, les circonstances ont encore plus renforcé la tendance. Par exemple, la pandémie de covid-19 a poussé à trouver des alternatives comme le paiement sans contact.

À voir Paiement sans contact : les astuces pour ne pas vous faire pirater votre carte bancaire

Le paiement sans contact remis en cause ?

Des chercheurs australiens ont récemment entrepris des études sur les paiements sans contact. Nos confrères de Ouest-France ont relaté les résultats de ces études et affirment qu’ils s’avèrent mauvais pour nos finances.

Plus exactement, les résultats suggèrent que les paiements sans contact ne favorisent pas vraiment nos économies. Cette nouvelle peut nous secouer si nous nous référons aux statistiques de 2022. En effet, elles avancent que 60 % des acheteurs ont effectué leurs paiements en magasin par cette voie.

Les paiements sans contact rassemblent les règlements par téléphone et ceux qui passent par diverses formes de cartes bancaires.

Lien entre économie et paiement sans contact

La question consiste maintenant à savoir en quoi le paiement sans contact peut faire pâtir nos économies ? Toujours selon les propos de Ouest-France, la réponse est toute simple, cela s’explique par la baisse de vigilance de l’acheteur.

Les études de l’université d’Adélaïde et de Melbourne mettent en lumière la tendance dépensière des utilisateurs du paiement sans contact. Comme l’argent ne se trouve pas sous leurs yeux, les personnes ne réalisent pas toujours leurs dépenses.

À voir Paiement sans contact : attention à cette nouvelle fraude qui vide votre compte bancaire

Lachlan Schomburgk, un chercheur en marketing, explique que la carte empêche de voir les sous déboursés. Cela incite l’acheteur à fermer les yeux. Seulement, une fois le relevé bancaire entre les mains, il se rend compte de sa bêtise.

Quelle différence avec la méthode traditionnelle ?

En soi, le paiement sans contact ne diffère pas vraiment du paiement avec de l’argent physique. La différence se situe plus dans le comportement de la personne qui va effectuer le paiement.

Celle qui paie de manière virtuelle fait une sorte d’achat à l’aveugle. À contrario, le paiement par argent liquide nous laisse bien voir combien nous avons déboursé. Cette vision nous fait réajuster notre comportement afin de nous réaligner avec notre budget.

Cependant, l’étude démontre aussi que leurs théories scientifiques se vérifient surtout pour les paiements des objets ostentatoires. Là, les payeurs préfèrent ne pas regarder à la dépense. Par contre, pour les paiements des pourboires, la différence n’apparaît pas clairement.

Le paiement sans contact, jusque-là, limitait les dépenses puisque les paiements possédaient de petits plafonds. Cela ne saurait durer avec « sans contact plus » qui abat la dernière barrière de paiement raisonnable.

Source : Ouest-France

Vous aimez ? Partagez !