Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Réfléchissez à 2 fois avant de payer par carte bancaire, les raisons

Réfléchissez à 2 fois avant de payer par carte bancaire, les raisons

La carte bancaire a intégré nos vies et nos dépenses. Pourtant, il conviendrait d’y réfléchir à deux fois avant de la sortir pour payer. Pourquoi cela ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La carte bancaire semble si bien nous convenir et paraît comme une simplificatrice de vie. Pourtant, selon les spécialistes, son utilisation ne nous aide pas sur tous les points. Les conseils demandent même à y réfléchir à deux fois avant de la brandir pour nos achats. Les raisons qui le justifient apparaissent plausibles. Voyons cela de plus près.

La praticité de la carte bancaire

Depuis sa mise à disposition en 1967, la carte bancaire nous a accompagnés pour effectuer nos dépenses. Elle s’avère tellement pratique pour les Français que son utilisation dépasse celle des chèques à partir de 2001.

Peu à peu, les paiements par espèces deviennent des exceptions. Au fil du temps, posséder de l’argent sur soi ne paraît plus monnaie courante. L’argent s’est alors dématérialisé et nous nous sommes ainsi adaptés.

Parmi tous les moyens de paiement existants, le paiement par carte bancaire devient vite le plus habituel. Avec la venue du Covid19, le paiement sans contact est aussi apparu en se basant toujours sur le même principe.

À voir Carte bancaire : ces gestes à réaliser de toute urgence en cas de fraude

Une étude sur les cartes bancaires

Une étude australienne s’est intéressée aux cartes bancaires et sur ses effets sur nos comportements d’achat. L’étude concerne 17 pays différents et a analysé 71 articles ainsi que les habitudes de consommation.

D’après les données recueillies par nos confrères de Capital, l’utilisation de la carte bancaire générerait plus de dépenses. Si la même personne pouvait utiliser de l’argent comptant, elle ferait plus attention à la facture.

Le résultat n’est pas difficile à comprendre. En fait, quand nous payons par l’intermédiaire d’un paiement virtuel, nous ne regardons pas la dépense. Plus exactement, nous n’accordons pas autant d’importance qu’il le devrait à la somme que nous déboursons.

Cela s’explique le plus simplement du monde. Nous ne voyons pas sous les yeux l’argent que nous sortons et cela atténue ainsi l’idée que nous nous en faisons. L’argent ne se retrouve pas matérialisé et, par conséquent, nous ne réalisons pas toujours ce qui sort de nos poches.

Un comportement particulier

Le surplus d’argent payé par celui qui se sert d’une carte bancaire ne représente pas une énorme différence. Cependant, il existe bel et bien selon les propos de Lachlan Schomburgk, chercheur en marketing à l’université d’Adélaïde.

À voir Les étapes primordiales à suivre impérativement en cas d’arnaque à la carte bancaire

Il a constaté qu’il y a un lien entre les marchandises de haute valeur et le montant payé par carte bancaire. Pour les objets qui soulignent la richesse, la différence entre les paiements en espèces et par carte se voit bien.

En revanche, pour les paiements qui ne demandent pas une somme exorbitante comme les pourboires, l’inégalité n’apparaît pas.

Quelle carte bancaire utilisez-vous ?

Payer via une carte bancaire s’apparente aujourd’hui à une banalité. Peu importe à quelle banque vous êtes affilié, vous obtiendrez votre carte. Vous pourrez l’utiliser pour n’importe quel achat ou paiement de service.

Cependant, reprenez ne serait-ce que pour un temps vos habitudes de retrait d’argent pour les paiements en liquide. Cet été, les Jeux Olympiques passent par la France. La plupart de ceux qui veulent y assister habitent en Hexagone.

Comme pour la majorité des bons moments, ils voudront casser la croûte. Sur place, vous retrouverez de la bonne nourriture que vous voudriez payer par carte bancaire. Cependant, seules les cartes Visa pourront passer (sur les sites et boutiques olympiques) à cause du partenariat qui existe avec l’événement mondial.

Si vous possédez une autre carte, dites-vous que cela ne se montre pas si grave. Il s’agira d’une occasion où vous pourrez contrôler vos dépenses.

Source : Capital

Vous aimez ? Partagez !