Vous êtes ici :   Accueil   >   France   >   Impôts : des milliers de contribuables ont oublié qu’ils vont devoir rembourser un gros montant

Impôts : des milliers de contribuables ont oublié qu’ils vont devoir rembourser un gros montant

Les impôts vont prochainement envoyer un courrier aussi déplaisant qu'important à des millions de contribuables français.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les Français n’aiment pas parler des impôts. C’est évidemment un sujet qui peut les agacer. Après tout, personne n’aime perdre une partie de ses revenus. Mais ils savent aussi que c’est indispensable pour assurer le bon fonctionnement des services publics. 

La saison fiscale vient de se terminer. Pendant plusieurs semaines, les contribuables français pouvaient faire leur déclaration en ligne pour le paiement des impôts. Mais certains Français risquent de recevoir un courrier des plus déplaisants. Un courrier qui vient du fisc. Ce dernier pourrait leur demander de verser une certaine somme d’argent. Découvrons ensemble pourquoi un tel courrier peut potentiellement vous concerner.

Impôts : le fisc récupère une avance selon la situation

Pour comprendre d’où vient ce courrier, il faut revenir quelques mois en arrière. En janvier dernier, neuf millions de Français recevaient un virement automatique de la DGFiP. Et ce, sans effectuer la moindre démarche. Les citoyens sont habitués à payer des impôts, ils sont moins habitués à recevoir un virement.

Et nous ne parlons pas d’un faible virement. En effet, ce dernier était en moyenne de 654 euros. Une belle somme, donc. Le but de ce versement était d’aider les ménages à payer pour des services comme la garde d’enfants, l’entretien ménager ou le jardinage.

À voir Bientôt une augmentation des impôts pour tous ceux qui touchent plus que ce salaire ?

Pour bien comprendre, il faut savoir comment fonctionne la déclaration de revenus pour le paiement des impôts. Vous ne faites pas que remplir les cases concernant vos ressources. Vous pouvez également mentionner certaines dépenses, comme celles que vous faites pour payer une aide à domicile, une nounou pour vos enfants ou encore pour payer le loyer d’un membre de votre famille dans un Ehpad. 

Le but du versement de janvier est d’alléger les frais des ménages. Alors, l’État verse 60 % du crédit d’impôt de l’année précédente. Mais encore faut-il l’utiliser dans les mois suivants le versement pour le conserver. 

Impôt : un exemple concret pour bien comprendre

Si cela peut vous sembler flou, prenons un exemple pour comprendre le courrier des impôts. En 2022, imaginons que vous engagiez 2 000 euros dans des frais de jardinage. Par conséquent, l’année suivante, au moment de la déclaration de revenus, vous déclariez ces frais. Cela vous permettait alors de réduire votre impôt de 1 000 euros. En effet, l’État prend à sa charge 50 % des dépenses. 

Ainsi, en janvier 2024, vous avez reçu une avance de 600 euros (60 % de 1000 euros). Si en 2023, vous n’avez pas engagé de frais similaires, vous devrez rembourser cette avance. Les impôts récupèrent simplement une avance. C’est de l’argent que vous devez.

Les contribuables doivent regarder leur courrier

De nombreux foyers sont concernés, notamment les parents dont les enfants étaient en crèche en 2022 et sont maintenant à l’école. Il faudra qu’ils remboursent aux impôts l’avance concernant les frais de garde. Des frais qui, selon la situation, ils n’ont plus. 

À voir Des millions de Français vont recevoir de l’argent des impôts : les dates de versement prévues

La complexité du mécanisme fait que beaucoup de contribuables ne sont pas au courant de cette règle. Cela peut mettre certains ménages dans une difficulté financière. En effet, en omettant cette information, ils ont pu oublier de réserver cette somme pour rembourser les impôts. 

Alors, il leur faudra puiser dans leurs économies pour payer dans les temps. Nous vous conseillons, par conséquent, de penser à bien regarder votre courrier dans les jours qui arrivent. 

Vous aimez ? Partagez !