Vous êtes ici :   Accueil   >   Actus   >   Mauvaise nouvelle pour les propriétaires : une facture arrive et vous allez passer à la caisse

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires : une facture arrive et vous allez passer à la caisse

Cette nouvelle facture peut peser lourdement sur de nombreux propriétaires. Beaucoup devront payer !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Posséder un bien immobilier présente des avantages. Il s’agit d’un investissement financier qui constitue une source de revenus avantageuse à long terme. Toutefois, la possession d’un bien immobilier entraîne également des dépenses considérables. Il s’agit notamment de l’entretien et des diverses charges. Malheureusement, la liste des dépenses ne cesse de s’allonger pour les propriétaires. Un nouveau facteur va s’ajouter aux paiements.

Des obligations pour les propriétaires

Tous les propriétaires doivent remplir un certain nombre d’obligations pour pouvoir profiter de leur statut. Il s’agit notamment du paiement de la taxe foncière. Cette obligation s’applique à toute personne qui possède une maison, que ce soit à des fins résidentielles ou locatives.

Tous les propriétaires doivent également payer la taxe d’habitation. Sans oublier la redevance audiovisuelle, oblifatoire pour toutes les maisons disposant d’au moins un téléviseur à la disposition des occupants. Mais il y a aussi la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Ces règles s’appliquent à tous les propriétaires. Si le logement est loué, ce dernier a également l’obligation de rendre le logement viable et paisible pour les occupants. Toutes ces dépenses représentent une charge très lourde pour ces personnes. En moyenne, les propriétaires doivent débourser plusieurs milliers d’euros.

À voir Propriétaires : mauvaise nouvelle, cette flambée de cette taxe qui va en faire rager plus d’un

Malheureusement, une autre charge s’ajoute à cette liste, et les copropriétaires sont les plus touchés. Il s’agit de ceux qui ont un bien dans un immeuble. Mais aussi les propriétaires de maisons construites sur un terrain, où se trouvent plusieurs maisons appartenant à des propriétaires différents.

Cette nouvelle charge viendra s’ajouter à vos dépenses

Les propriétaires des co-propriétés doivent respecter des règles. Il s’agit notamment du droit d’usage du bien et de la répartition des charges foncières. Mais cette fois, deux nouvelles charges viennent s’ajouter à la liste de leurs obligations. Il s’agit d’une part de la réalisation d’un DPE ou Diagnostic de performance énergétique. C’est un bilan à réaliser sur les logements.

Il est obligatoire dans toutes les copropriétés dont le permis de construire a été déposé avant le 1er janvier 2013. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un diagnostic à réaliser pour connaître le niveau d’isolation et de performance énergétique d’un logement. Mais les copropriétaires doivent également réaliser un PPT sur leurs structures.

Appelé aussi Plan pluriannuel de travaux, il consiste en une étude de la maison. Il est obligatoire depuis le 1er janvier 2023 pour les copropriétés de plus de 200 lots. Et elle continue d’entrer en vigueur progressivement. Cette année, elle est obligatoire pour les copropriétaires de 51 à 200 lots. Le 1er janvier 2025, elle sera valide pour les copropriétés de 1 à 50 lots.

Il s’agit notamment de connaître les travaux à réaliser pour améliorer l’isolation de l’immeuble et sa consommation d’énergie. En outre, ces actions sont entièrement à la charge des propriétaires. Les coûts varient de 1 000 à 5 000 euros pour la première étude, et de 5 000 à 15 000 euros pour la seconde.

À voir Des millions de propriétaires visés par le fisc lors de la signature de votre déclaration de revenu

Une règle non obligatoire pour les propriétaires

En moyenne, les propriétaires d’un immeuble en copropriété doivent payer plus de 150 euros chacun. C’est une dépense assez importante si nous tenons compte des autres frais. Et bien que les autorités la rendent obligatoire, aucune loi ne les oblige à effectuer les travaux immédiatement.

De plus, les travaux et les dépenses ne peuvent avoir lieu qu’avec l’accord de tous les propriétaires. C’est-à-dire à la suite d’une assemblée générale où ils s’accordent également sur la manière de régler ces charges.

Vous aimez ? Partagez !