Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   CAF : cette bonne nouvelle vient de tomber pour ces allocataires, les concernés

CAF : cette bonne nouvelle vient de tomber pour ces allocataires, les concernés

De nombreuses familles françaises vont se réjouir de cette nouvelle ! Il s'agit d'une information concernant cette allocation de la CAF.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Voilà déjà un certain temps que la crise se fait sentir dans la plupart des villes de France. Les niveaux de vie et le pouvoir d’achat se dégradent de plus en plus. Heureusement, il existe plusieurs dispositifs visant à aider les ménages les plus démunis. Les bénéficiaires de ces aides pourront bientôt se réjouir. La CAF a modifié cette prestation. Voici tout ce qu’il faut savoir !

Cette aide de la CAF bénéficie à plusieurs millions de familles françaises

L’inflation touche de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Faire face à certaines dépenses en particulier devient plus que difficile. C’est d’ailleurs vrai pour les jeunes parents. Pour eux, une subvention est nécessaire pour les aider à jongler entre les exigences professionnelles et familiales. C’est là qu’interviennent les aides de la CAF.

La CAF ou Caisse d’Allocation Familiale soutient de nombreux parents français dans leurs dépenses. Cela concerne les frais de garde d’enfants. Elle intervient également si vous choisissez de confier votre enfant à une crèche. Il en va de même si vous optez pour une garde à domicile ou une assistante maternelle.

Cette prestation de la CAF se nomme CMG ou Complément de libre choix du mode de garde. Elle couvre environ 85 % des dépenses. Pour bénéficier de la prestation, vous devez exercer une activité professionnelle. Il faut aussi disposer d’un revenu annuel d’au moins 50 000 euros.

À voir CAF : ce calendrier des paiements à bien prendre en compte pour 2024

Quant au montant, cette prestation de la CAF varie en fonction de la situation familiale. Il dépend également du nombre d’enfants à garder et de leur âge, entre autres. De plus, cette année, tous les allocataires seront ravis des changements concernant ce dispositif.

Un changement qui ravira tous les bénéficiaires du CMG

Cette année, pour contrer les effets de l’inflation, le gouvernement français a augmenté toutes les prestations. Notamment celles destinées aux personnes en situation de précarité. Il en va de même pour les prestations de la CAF. C’est aussi le cas du complément de libre choix de mode de garde.

Cette revalorisation de la CAF entraîne une augmentation de 4,6 % sur l’ensemble la prestation familiale. Cela représente une hausse de 15 à 20 euros sur l’ensemble des versements. Cette progression est plus ou moins avantageuse pour les allocataires, puisqu’elle représente 200 euros supplémentaires par an.

Néanmoins, cette revalorisation de la CAF affecte différemment les différents bénéficiaires du CMG. Par exemple, pour les parents qui ont opté pour une assistante maternelle ou une garde à domicile, la hausse diffère. Pour un enfant de moins de 3 ans, la somme varie de 8,81 euros à 23,28 euros par mois.

Pour les parents ayant un enfant à charge âgé de 3 à 6 ans, le nouveau montant est de 4,40 euros par mois. Dans le cas d’une crèche, pour la deuxième tranche d’âge, l’augmentation est de 11,74 euros à 17,61 euros par mois. Quant à la micro-crèche, elle passe de 30,81 € à 42,55 € par mois pour un enfant de 3 ans, de 15,40 € à 21,28 € par mois.

À voir CAF : 200€ pour tous ces Français, voici comment en profiter

La CAF appliquera ce changement à cette prestation à partir de cette date !

Le CMG de la CAF s’adresse à plus de 800 000 foyers français. Si vous en faites partie, vous serez heureux d’apprendre que cette revalorisation a eu lieu le 1er avril 2024. Cependant, vous ne verrez les changements que deux jours après la déclaration de salaire de votre assistante maternelle.

Si, en revanche, vous avez choisi un prestataire de services de garde d’enfants, la CAF vous enverra la somme. En principe, par virement bancaire. Selon certains médias, cette revalorisation suggère « une tendance plus large vers des politiques familiales plus inclusives » et plus réactives. Et ce, en fonction des besoins réels des citoyens.

Vous aimez ? Partagez !