Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobilistes : une nouvelle arnaque fait rage et peut vous coûter très cher, méfiez-vous !

Automobilistes : une nouvelle arnaque fait rage et peut vous coûter très cher, méfiez-vous !

Les automobilistes doivent se méfier de cette nouvelle arnaque qui se développe. On vous la présente dans cet article.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les automobilistes sont une cible de choix pour les escrocs. Nombreux sont ceux qui mettent en place des arnaques qui les visent spécifiquement. Grand mal prend celui qui sous-estime les escrocs. En effet, les mises en scène sont efficaces et font chaque année de nombreuses victimes. Entre la fraude à l’accident et le billet de 50 euros sur le pare-brise, les occasions de se faire avoir sont nombreuses.

On vous parle donc aujourd’hui d’une arnaque qui fait des ravages aux États-Unis et en Chine. Mais comme toutes les autres arnaques, elle se généralise. Par conséquent, elle peut rapidement atterrir en France. D’autant plus que les voitures françaises sont rares à posséder des caméras avant. Or, cela peut tout changer.

Des automobilistes sont la cible d’une arnaque

Cette pratique frauduleuse porte déjà son nom. On parle de « crash for cash« . Cette arnaque est simple. Les escrocs simulent un accident avec un automobiliste. Ils espèrent toucher de l’argent de son assurance en réparation. Cette arnaque se répond vitesse grand V aux États-Unis et en Chine. 

Vous avez sans doute déjà vu des vidéos montrant le fonctionnement de cette arnaque. L’une d’elles montre une femme qui se jette délibérément contre le pare-chocs d’une voiture. C’est elle qui fonce sur l’automobiliste. Mais en l’absence d’une vidéo pour montrer cela, comment se défendre ? 

À voir Automobilistes : ces objets obligatoires à avoir dans votre voiture d’après la loi

Par conséquent, les escrocs gagnent souvent. Les automobilistes doivent établir un constat et l’assurance verse une certaine somme à la fausse victime. Il s’agit d’un accident fictif, mais s’il n’y a pas de preuve, il faut payer.

Des escrocs qui se font mal

Là où cette arnaque est dangereuse, c’est que les escrocs n’hésitent pas à se faire mal, pour de vrai. Ils savent qu’ils auront plus d’argent si la blessure qu’ils ont est invalidante. Alors, ils se jettent sur les automobilistes sans se soucier des dommages sur leur corps.

Pour réclamer une indemnisation à l’assurance des automobilistes, ils espèrent souffrir d’une fracture des jambes ou des bras. Alors, le choc doit être au rendez-vous. Le principe est toujours le même, après l’accident, ils engagent des poursuites contre l’automobiliste.

Ce dernier a beau nier, les faits sont là : la victime est bien blessée. Et si de graves blessures ne sont pas au rendez-vous, les escrocs n’hésitent pas à en rajouter. Ils savent parfaitement jouer la comédie pour parvenir à leurs fins. 

Comment les automobilistes peuvent-ils se protéger ?

Une vidéo fait le buzz depuis quelques mois. Elle se déroule en Russie, un pays où les constructeurs automobiles sont nombreux à proposer des caméras à l’avant des véhicules. On voit un homme se jeter sur le pare-brise d’un automobiliste. Il lui demande alors de sortir puisqu’il est blessé.

À voir 450 € d’amende pour tous les automobilistes qui font ça devant chez eux

L’automobiliste ne se laisse pas faire. Et plutôt que de s’en prendre à l’escroc, il pointe du doigt sa caméra. On voit l’arnaqueur réaliser qu’il n’aura pas ce qu’il souhaite et partir en silence. 

La vidéo est donc le meilleur atout des automobilistes pour se sortir de cette nouvelle arnaque. Et si vous n’avez pas de caméra, vous pouvez demander à regarder les images des caméras de vidéosurveillance de la ville. Il y en a de plus en plus. 

Vous aimez ? Partagez !