Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   CAF : attention à cette mauvaise nouvelle concernant les tickets resto qui va en décevoir plus d’un

CAF : attention à cette mauvaise nouvelle concernant les tickets resto qui va en décevoir plus d’un

Vous n'êtes peut-être plus très content de votre titre-restaurant. La CAF l'utilisera pour calculer vos prestations mensuelles.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les chèques-repas contribuent largement à l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés. Au total, ce ne sont pas moins de 5,2 millions de travailleurs qui en bénéficient. Mais ce qui était considéré comme un avantage risque aujourd’hui de devenir un fardeau. La CAF en tient désormais compte dans le calcul des prestations. Voici ce qu’il faut savoir !

CAF : La simplification tourne au vinaigre

De nombreux ménages à faibles revenus comptent sur les versements de la CAF pour compléter leurs ressources. Parmi les aides les plus populaires, on trouve la prime d’activité et le RSA. Pour bénéficier de ces prestations, les allocataires doivent remplir une déclaration trimestrielle.

Ce document doit contenir des informations sur les revenus du demandeur. Celui-ci doit calculer le montant à déclarer à la CAF. Toutefois, il doit savoir qu’il y a des sommes à déduire et d’autres à ne pas prendre en compte. Une tâche qui n’est pas facile. Ainsi, les erreurs, pour lesquelles les allocataires risquent un rappel ou un indu, se multiplient.

La Cnaf, ou Caisse nationale d’allocation familiale, a d’ailleurs reconnu cette complexité sur MoneyVox. « Avant l’affichage du montant “net social” sur les bulletins de paie et les relevés de prestations, il était parfois difficile de calculer le bon montant », explique-t-elle.

À voir Grosse révolution à la CAF : ces changements majeurs et ce nouveau document à remplir à la rentrée

Pour y remédier, le gouvernement impose aux employeurs d’indiquer le « salaire net social » sur les fiches de paie. Ce montant correspond à la somme de tous les versements nécessaires à la CAF. Vous n’aurez donc pas à vous creuser la tête pour le calculer. En revanche, le montant de vos prestations va diminuer.

Une simplification des procédures pas entièrement avantageuse

Le montant de la RSA et de la prime d’activité que la CAF vous versera risque de baisser. Le problème se situe au niveau de votre part salariale sur votre carte restaurant ou vos chèques repas. Pour rappel, l’employeur et le salarié doivent se partager à parts égales les coûts.

Ce montant ne figure pas dans votre salaire net avant impôt. Cependant, c’est désormais un paramètre essentiel dans le calcul du salaire social net. Il fera donc partie des ressources sur lesquelles se basera le montant que la CAF vous versera. Et ce, au titre de la prestation de la RSA et de la prime d’activité.

Face à cette différence entre les deux mentions, la CAF ne donne pas de réponse directe. Dans une récente foire aux questions, elle précise : « le net à payer n’est pas celui à déclarer ». Elle explique que celui-ci ne tient pas compte de certaines sommes que les allocataires doivent déclarer.

La CAF a également ajouté que le net à payer ne tenait pas compte des retenues à effectuer. Et ce, notamment pour le calcul de la RSA et de la prime d’activité. Mais encore fallait-il que le ticket restaurant soit inclus dans la déclaration !

À voir Gros changement à la CAF: le document à impérativement compléter pour continuer à toucher vos aides

CAF : Quand ce changement de prestation se fera-t-il sentir ?

La réponse à la question de la différence entre le net à payer et le net social n’est pas passée inaperçue. Eric Gautron, du syndicat Force ouvrière, s’est également exprimé. S’il rejette l’analyse de la CAF, il se rattrape en disant que ce nouveau prélèvement est « logique ». Il avance comme argument que le ticket restaurant est un avantage.

Et selon ce qu’il a expliqué à MoneyVox, celles-ci figurent officiellement dans le calcul de la prime d’activité. Cela, depuis le décret du 28 décembre 2023. Par ailleurs, le montant du net social ne sera pris en compte qu’en avril prochain. Et ce, après que les bénéficiaires aient effectué leur déclaration de salaire de décembre-janvier-février à la CAF.

Vous aimez ? Partagez !