Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Automobilistes : cette grosse amende que vous risquez si vous vous garez de cette façon

Automobilistes : cette grosse amende que vous risquez si vous vous garez de cette façon

Les automobilistes doivent se méfier de ce type de stationnement. Ils risquent de devoir régler une lourde amende.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Tous les automobilistes doivent respecter les règles s’ils veulent conduire sur les routes. C’est pourquoi seuls les titulaires d’un permis de conduire peuvent conduire. Ils sont censés connaître les règles essentielles du Code de la route. Mais de nombreux usagers de la route négligent ou ignorent certaines d’entre elles. Comme cette mauvaise manière de se garer. Or, cela peut leur coûter cher.

Cette mauvaise habitude de stationnement chez des automobilistes

Les autorités ont créé le Code de la route il y a des années pour des raisons spécifiques. Il s’agit essentiellement de réglementer la circulation et de veiller à ce que les automobilistes et les autres usagers de la route partagent la route. Mais aussi pour lutter contre les comportements dangereux qui peuvent conduire à des accidents.

Parmi ces comportements dangereux figure la conduite en état d’ivresse. En effet, tous les automobilistes doivent savoir que l’abus d’alcool ou d’autres substances est interdit. Il en va de même pour la somnolence au volant. Celle-ci empêche les conducteurs de se concentrer.

De même, l’une des infractions les plus populaires au Code de la route est l’excès de vitesse. En d’autres termes, il s’agit de dépasser la limite de vitesse fixée par la loi. Ce comportement est un facteur important d’accidents de la route. Il met en danger les automobilistes et les autres usagers de la route.

À voir Automobilistes : cette grosse amende si vous stationnez de cette façon sur une place autorisée

Il convient également de noter que la loi régit la manière dont les conducteurs se garent sur la route. En effet, il existe deux types de stationnement : gênant, abusif et dangereux. Le stationnement à contresens est l’un d’entre eux. Les automobilistes doivent alors y faire attention.

Une lourde amende à payer

Les automobilistes doivent savoir que se garer à contre-sens est très dangereux. En particulier pour les conducteurs de deux et trois roues. Cette action représente un risque très élevé de collision entre les conducteurs. Une mauvaise habitude qui naît souvent de la difficulté à trouver une place de stationnement.

Les articles R. 417-1 et R. 417-4 du Code de la route sont clairs à ce sujet. Cela dit : « Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé par rapport au sens de la circulation ». Sur les chaussées à double sens, stationner sa voiture ailleurs que sur le côté droit de la chaussée est donc un délit.

Les automobilistes pris en flagrant délit seront condamnés à une amende de 2e classe. Cela implique le paiement d’un montant forfaitaire de 35 euros. Une réduction de 22 euros est possible si le concerné règle son dû dans un délai de 15 jours. Mais à 30 jours en cas de paiement à distance.

Dans le cas contraire, l’automobiliste doit payer 75 euros supplémentaires. La sanction est la même, qu’il y ait ou non récidive. En outre, le contrevenant peut toujours saisir le tribunal. Mais s’il ne peut pas prouver qu’il n’y a pas eu d’effraction, il devra payer 150 euros supplémentaires.

À voir Automobilistes : les infractions routières les plus graves qui peuvent vous coûter une fortune

Les agents peuvent poursuivre les automobilistes pour d’autres infractions

Le stationnement à contresens peut donner lieu à d’autres infractions. Par exemple, la circulation à contresens. Cette infraction entraîne un retrait de quatre points et une amende forfaitaire de 135 euros. Celle-ci peut baisser à 90 euros si vous les payez en 15 jours ou en 30 jours en cas de télépaiement.

En cas de retard de paiement, l’automobiliste peut se voir infliger une majoration pouvant aller jusqu’à 375 euros. Cette pénalité peut faire l’objet d’un recours, en apportant la preuve du non-culpabilité. Mais si la contestation n’est pas fondée, le tribunal peut ajouter 750 euros de plus à l’amende.

Vous aimez ? Partagez !