Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   AAH : tous ces Français pourront toucher l’Allocation aux adultes handicapés à vie

AAH : tous ces Français pourront toucher l’Allocation aux adultes handicapés à vie

Certaines maladies ou handicaps permettent aux bénéficiaires de l'AAH de toucher cette allocation à vie. Nous vous les présentons.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, diverses allocations existent pour soutenir certains Français. Pour cela, ils doivent répondre aux conditions d’éligibilité, qui diffèrent d’une allocation à l’autre. Ainsi, des centaines de milliers de personnes peuvent prétendre aux versements de l’AAH.

L’Allocation aux Adultes Handicapés profite depuis le 1ᵉʳ avril 2024 d’une revalorisation intéressante. En effet, son montant maximal est désormais de 1 016,05 euros, suite à la hausse de 4,6 %. C’est évidemment une somme conséquente dont ne peuvent pas se passer toutes les personnes pour qui le handicap empêche, entre autres, de travailler.

Qu’est-ce que l’AAH ?

L’AAH est une aide financière qui permet aux personnes handicapées de percevoir un revenu minimal afin de faire face aux dépenses de la vie courante. Deux organismes peuvent la verser, en fonction du régime de la personne qui la demande. La Caf d’un côté (Caisse d’Allocations Familiales). La MSA de l’autre (Mutualité Sociale Agricole). 

Pour profiter des versements de l’AAH, les Français doivent remplir plusieurs conditions. La première condition concerne directement le handicap. Deux profils existent. Le premier est au sujet des personnes dont le taux d’incapacité est d’au moins 80 %. Cependant, les autres peuvent aussi y avoir droit.

À voir AAH : ces vérités qui se cachent derrière l’aide accessible aux personnes handicapées

Pour cela, le taux d’incapacité doit être compris entre 50 % et moins de 80 %. Dans ce cas-là, le handicap doit empêcher la personne d’avoir une activité professionnelle, ou de la conserver. Et ce, malgré des aménagements spécifiques.

En outre, il faut avoir au moins 20 ans pour toucher l’allocation. Il faut résider de manière stable et régulière sur le territoire français. Enfin, la Caf et la MSA prennent en compte les ressources du demandeur. Ces dernières doivent donc se situer sous un certain plafond. 

L’AAH : une allocation à vie ?

En France, plus d’un million de personnes bénéficient de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Toutes ces personnes ne touchent pas cette allocation pour les mêmes raisons. Mais elles ont toutes pour point en commun une maladie ou un handicap invalidant au quotidien. 

De nombreuses maladies permettent d’obtenir l’AAH, notamment le diabète, l’autisme et la trisomie 21. Depuis le 1ᵉʳ janvier 2019, certaines personnes peuvent recevoir cette allocation à vie. Cela concerne ceux dont le handicap est jugé permanent, comme les personnes aveugles de naissance ou atteintes de trisomie 21. Pour les autres bénéficiaires, les organismes vérifient l’éligibilité tous les deux ans. En effet, vous pouvez toucher l’AAH pour un handicap temporaire.

N’oubliez pas de faire la demande

L’AAH peut atteindre un montant mensuel de 1 016,05 euros. Mais attention, le versement de l’aide ne se fait pas automatiquement. En effet, les demandeurs doivent soumettre un dossier comprenant le formulaire Cerfa 15692*01, un certificat médical détaillant le handicap, ainsi que des documents attestant de l’identité et de la résidence en France.

À voir AAH : l’astuce pour cumuler cette aide avec un salaire

Avant de faire votre demande, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne, comme celui que nous trouvons sur le site Internet de la Caf. Cela vous permet d’avoir une idée du montant auquel vous pouvez prétendre.

Mais rappelez-vous que remplir les conditions ne suffit pas. Les agents de la Caf doivent recevoir un dossier complet pour étudier la demande et valider, ou non, le versement de l’AAH. 

Vous aimez ? Partagez !