Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Automobilistes : le Code de la route a changé, voici ce que veut vraiment dire ce panneau

Automobilistes : le Code de la route a changé, voici ce que veut vraiment dire ce panneau

Face à ce panneau, les automobilistes se perdent et commettent des erreurs d’interprétations. De plus, il a connu un récent changement.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le Code de la Route, en perpétuelle évolution, est souvent source de confusion pour de nombreux automobilistes. Parmi les panneaux de signalisation les plus mal interprétés figure notamment ce panneau. Il représente un vélo sur fond blanc avec un contour rouge. Vous le reconnaissez ?

Souvent sous-estimé, ce panneau revêt pourtant une importance capitale pour la sécurité routière. Malheureusement, un grand nombre de conducteurs ignorent encore sa signification exacte. Ce qui peut alors engendrer des comportements dangereux sur nos routes.

Un panneau bien connu des automobilistes

Le panneau B9B se trouve largement connu des candidats au permis de conduire, particulièrement lors de l’examen théorique du Code de la route. Pourtant, même après avoir étudié en profondeur ce panneau, de nombreux automobilistes demeurent incertains quant à son véritable sens.

Ce panneau signifie, en réalité, l’interdiction pour les cyclistes d’emprunter la voie concernée. Vous pouvez facilement le reconnaître à travers son fond blanc, entouré d’un anneau rouge, dont l’image d’un vélo se trouve à l’intérieur.

À voir Automobilistes : cette grosse amende si vous stationnez de cette façon sur une place autorisée

Contrairement à une croyance répandue selon laquelle le vélo n’est pas barré sur le panneau, il est explicitement proscrit pour les cyclistes. Habituellement, il se trouve à l’approche d’un tunnel ou d’une voie rapide menant à l’autoroute. Il vise à éviter les situations dangereuses où la vitesse minimale, souvent élevée, n’est pas compatible avec le cyclisme.

Les changements récents dans le Code de la route

Au printemps 2024, le Code de la route a subi des modifications importantes. Le panneau B9B fait partie de ceux qui ont connu des changement, en ce qui concerne l’interprétation.

Un arrêté, publié au Journal Officiel le 23 mars 2024, a élargi les restrictions initialement applicables aux seuls cyclistes.

Désormais, outre les cyclistes, les automobilistes aux engins de déplacement personnel motorisé (EDPM) se trouvent également concernés par ce panneau d’interdiction. Cette catégorie englobe les utilisateurs de trottinettes électriques, avec ou sans selle, ainsi que les adeptes de gyropodes et de gyroroues.

Ainsi, toute voie signalée par le panneau B9B ne concerne plus seulement les cyclistes. Les utilisateurs de trottinettes électriques et autres engins similaires n’y ont plus accès.

À voir Automobilistes : les infractions routières les plus graves qui peuvent vous coûter une fortune

Les automobilistes face à ces changements

La multiplication des panneaux de signalisation représente en effet un facteur contribuant à la confusion des automobilistes sur les routes françaises. Les routes sont souvent surchargées de panneaux indicatifs, de limitations de vitesse et d’interdictions diverses. Ce qui peut, par conséquent, rendre la lecture et l’interprétation plus complexes pour les conducteurs.

La méconnaissance du panneau B9B et des changements récents dans le Code de la route représente ainsi un défi majeur pour la sécurité routière en France. Déjà que les oublis persistent sur les règles qui n’ont connu aucune modification.

Cette extension des restrictions s’inscrit dans une démarche visant à renforcer la sécurité routière pour tous les usagers. Cependant, tous les automobilistes doivent impérativement connaître ces modifications. Cela évitera tout malentendu et garantit à la fois le respect des règles de circulation.

Automobilistes, voici ce que veut vraiment dire ce panneau
Automobilistes, voici ce que veut vraiment dire ce panneau – source : DR

Des campagnes de sensibilisation et des actions de communication sont nécessaires pour informer le grand public de ces changements dans le Code de la route. Les auto-écoles et les organismes de formation doivent aussi intégrer ces nouvelles réglementations dans leurs programmes d’apprentissage.

Vous aimez ? Partagez !