Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Livret A et assurance-vie bientôt imposés par la taxation des rentes ? La réponse de l’État

Livret A et assurance-vie bientôt imposés par la taxation des rentes ? La réponse de l’État

Le gouvernement va taxer les rentes du livret A et de l'assurance-vie. Vrai ou faux ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le déficit budgétaire de la France a atteint 5,5 % du PIB, selon l’INSEE. Cela correspond à plus de 15,8 milliards d’euros de dette. Le gouvernement réagit : Un certain nombre de mesures auront lieu pour réduire le déficit d’ici à 2027. Dans cette optique, selon certaines informations, le livret A et les assurances-vie subiront une taxation des rentes. Vrai ou faux ? Le gouvernement apporte sa réponse.

Livret A : Un possible taxe sur les rentes selon les analystes économiques

La fluctuation du prix des carburants a entraîné une baisse du niveau de vie des Français. Mais la crise ne semble pas toucher uniquement la population, mais bien le pays entier. Et à force de vouloir soutenir la population, les finances publiques ont fini par s’endetter plus que prévu.

Dans cette optique, le gouvernement souhaite ramener le taux de déficit public à 3 % d’ici 2027. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre dans son dernier discours à la presse. Pour atteindre cet objectif, les autorités ont déjà décidé de réduire le budget de certaines prestations sociales.

Pour réduire le poids de la dette, le Premier ministre a également annoncé une taxation des rentes. Lors de cette déclaration, il n’a pas mentionné les personnes qui seraient concernées. Toutefois, les analystes ont évoqué les détenteurs du Livret A et de l’assurance-vie.

À voir Livret A, LEP… votre épargne protégée en cas d’une faillite bancaire ? Tout ce qu’il faut savoir

La possibilité de taxer le Livret A et les rentes viagères n’est pas passée inaperçue auprès du grand public. Les citoyens n’ont pas tardé à exprimer leur opposition à cette spéculation. Prisca Thevenot a tenté d’apporter des éléments de réponse.

Le gouvernement répond à la polémique

À l’issue du conseil des ministres, le gouvernement a réagi à ces spéculations dans une déclaration. La porte-parole, Prisca Thevenot, a rassuré en affirmant que les rentes du Livret A et les assurances-vie demeureront non imposables. Il ne fera pas ainsi partie de la mesure visant à limiter le déficit du pays.

Lors de cette « minute anti-fake-news » sur le Livret A, la porte-parole du gouvernement a également précisé certains détails. Selon la ministre, il n’y aura également ni augmentation d’impôts, ni suppression de l’APL.

Avant cette déclaration, la députée de Renaissance Nadia Hai a également réagi. Elle a déclaré sur X : «Pas du tout ! Les revenus d’épargne ne sont pas visés». De son côté, le cabinet de Gabriel Attal a indiqué à La Dépêche du Midi : «on ne touchera ni au livret A, ni à l’assurance-vie ».

Dans leurs spéculations, les analystes mentionnent également que la taxation des rentes touchera les gros épargnants. Mais elle touchera aussi les multi-propriétaires et les grands investisseurs. Mais contrairement au Livret A et à l’assurance-vie, cette information demeure non démentie.

À voir Ces départements où ce placement est meilleur et plus rentable que le Livret A

Livret A : Une annonce officielle prévue dans quelques semaines

La non-participation du Livret A à la mesure visant à atteindre 3 % en 2027 se confirme. Toutefois, d’autres dispositifs pourraient en pâtir. Pour le savoir, il faudra attendre le mois de juin. C’est en effet à ce moment-là que le ministre annoncera comment cet objectif sera atteint et quelles seront les dépenses concernées.

Sans évoquer le Livret A, il a déclaré : «Fin juin, comme tous les ans, on dira comment on y arrive ». Il a continué en disant : « avec les recettes, et donc les conclusions de cette mission ». Sans oublier « les dépenses, et notamment les économies structurantes et intelligentes ».

Vous aimez ? Partagez !