Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   L’amende colossale pour les automobilistes qui font ce geste même à l’arrêt

L’amende colossale pour les automobilistes qui font ce geste même à l’arrêt

Même à l'arrêt, les autorités interdisent strictement ce geste. Les automobilistes en infraction devront payer une amende colossale.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le moindre défaut dans le geste des automobilistes peut s’avérer grave. Le fait est qu’il existe de nombreux dangers sur les routes qui peuvent entraîner des accidents. Il en va de même pour cette mauvaise habitude que les conducteurs français ont. Même à l’arrêt, ils risquent une amende colossale.

Les gestes interdits aux automobilistes

Lorsqu’ils conduisent, les automobilistes sont responsables de nombreuses vies. Cela vaut aussi bien pour les passagers que pour les autres usagers de la route, conducteurs, cyclistes et autres. Pour éviter tout danger, le code de la route leur interdit, par exemple, de fouiller dans la boîte à gants lorsqu’ils sont au volant.

C’est une mauvaise habitude pour certains automobilistes. Pensant ne regarder que quelques secondes, ils ne se rendent pas compte du danger qu’ils attirent. Cela peut d’ailleurs entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 75 euros. Il en va de même pour manger au volant, se maquiller, etc.

Les autorités considèrent qu’il s’agit de gestes d’inattention qui peuvent altérer la capacité et le temps de réaction. Cela vaut surtout dans les situations où cela est nécessaire. En outre, tous les automobilistes savent qu’ils ne doivent pas conduire sous l’influence de stupéfiants ou d’alcool.

À voir Automobilistes : rouler sur cette voie pourrait vous coûter une fortune dès maintenant

Les conducteurs dont le taux d’alcoolémie dépasse 0,5 g sont passibles de poursuites. Ils devront payer une amende pouvant aller jusqu’à 4 500 euros et se voir retirer 6 points sur leur permis de conduire. Il en va de même pour le port du casque et des écouteurs pour atténuer les bruits de la route. L’amende est de 75 euros.

Un geste que les conducteurs n’ont pas le droit de faire même à l’arrêt

Certaines règles du code de la route ne s’appliquent pas à une voiture à l’arrêt. Mais ce n’est pas le cas de cette restriction qui augmente le risque d’accident. Tout tourne autour de l’utilisation du téléphone portable par les automobilistes. Que ce soit aux feux rouges, dans les embouteillages, etc. cette règle vaut tant que la voiture est sur en circulation.

Dans ce contexte, les autorités considèrent que les voitures sont en circulation tant que le moteur tourne. De même, il faut savoir faire la différence entre le stationnement et l’arrêt. Ce dernier terme désigne une voiture immobile, tandis que le stationnement correspond à l’arrêt du moteur.

Lors du stationnement, le conducteur a garé sa voiture dans un endroit autorisé. Cela vaut pour les parkings, les parkings privés, etc. Ainsi, lorsque les agents de contrôle surprennent des automobilistes avec leur téléphone à la main, en dehors de la zone de stationnement, une sanction s’applique.

La sanction en question est une contravention de 2ème classe. L’automobiliste doit alors payer une amende de plus de 135 euros. En cas de récidive, le permis de conduire est invalidé. En outre, le permis de conduire peut être retiré par le retrait de 3 points.

À voir Ces points que les automobilistes ne vérifient pas au risque de vacances cauchemardesques

Des situations exceptionnelles qui épargnent les automobilistes

Les automobilistes n’ont pas le droit d’utiliser leur téléphone portable au volant. Et ce, qu’il s’agisse d’utiliser le GPS, de consulter ses SMS ou même d’utiliser leur téléphone. La seule exception survient si la voiture du conducteur est en panne. C’est un cas d’urgence qui nécessite d’appeler un mécanicien.

De nombreux automobilistes utilisent souvent ce prétexte pour excuser leur infraction flagrante et éviter une amende. Or, cela peut entraîner d’autres problèmes. Il est également possible de contester une amende. Pour cela, il faut apporter la preuve de l’absence de l’infraction, ou de l’urgence de la situation.

Vous aimez ? Partagez !