NuitFrance
Adresse : http://www.nuitfrance.fr
Mail : contact@nuitfrance.fr

Contenu édité le 10/12/2019 à 20:24:49







LA POLLUTION LUMINEUSE


> État des lieux et intensité


Accès directs vers les rubriques ressources de NuitFrance en lien avec ce sujet :

Accéder aux actions centralisées sur NuitFrance de recensement de points lumineux Accéder aux actions centralisées sur NuitFrance de cartographie de pollution lumineuse Accéder aux publications sur les cartographies de pollution lumineuse centralisées sur NuitFrance Accéder aux cartographies de pollution lumineuse de la galerie NuitFrance



Le phénomène de la pollution lumineuse est mondial. Il est par ailleurs à la fois :

- intense : selon une étude, 85% du territoire de l’Union Européenne, 62% du territoire des États-Unis (Hawaï et Alaska exclues) et 19% des terres émergées à l’échelle du globe étaient affectées en 1996-1997 par la pollution lumineuse,

- en croissance : de nos jours, ces chiffres ne cessent de progresser avec une croissance annuelle estimée à 10% pour les pays européens.

En France, l'Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (ADEME) recense environ 11 millions de points lumineux publics. Ce chiffre était évalué à environ 9 millions il y a quelques années.

Google earth possède désormais une couche « lumières des villes de la Terre » dans les options de Galerie, qui permet ainsi un aperçu de l’éclairage artificiel à la surface du globe.

La NASA met également à disposition des images satellitaires de la Terre vue de nuit, montrant ainsi l'étendue et la densité des éclairages nocturnes sur la planète.
Lien : http://visibleearth.nasa.gov/view.php?id=55167



Planisphère nocturne - Data courtesy Marc Imhoff of NASA GSFC and Christopher Elvidge of NOAA NGDC. Image by Craig Mayhew and Robert Simmon, NASA GSFC
Planisphère nocturne - Data courtesy Marc Imhoff of NASA GSFC and Christopher Elvidge of NOAA NGDC. Image by Craig Mayhew and Robert Simmon, NASA GSFC.

La connexité de la pollution lumineuse à l’urbanisation est très palpable. On constate en effet que les grandes métropoles telles que, en Europe, Paris, Madrid ou Londres, très fournies en éclairages artificiels, se détachent très fortement. Certaines zones de pollution très forte mais plus dispersée ressortent aussi, comme la Belgique ou le nord de l’Italie. Enfin, l’installation des humains sur le littoral et le long des cours d’eau se voit ici très nettement avec par exemple le delta du Nil ou dans une moindre mesure le couloir rhodanien en France.